Comme ça s'écrit…


Le retour de la vengeance de la V3, tome 2

Posted in Non classé par Laurent Gidon le 15 novembre, 2008
Tags: , , ,

Mon agenda ayant des propriétés élastiques tout à fait intéressantes, je n’avais rien de mieux à faire ces derniers jours que de me pencher en arrière sur de vieux dossiers.
En effet, les corrections de différentes nouvelles en attente de publication sont envoyées, et aucun des éditeurs qui lisent Djeeb ne m’a encore demandé de modification sur ce manuscrit promis à une gloire aussi littéraire qu’imminente (Pouf, Pouf !). J’ai donc pu, par exemple, participer à nouveau au célèbre jeu presque hebdomadaire du forum A Vos Plumes, ça c’est fait. Et devinez ce que je fis-je ensuite ? Reprendre la suite d’Aria des Brumes, bien sûr…
Quoi donc ?
Mais si, souvenez-vous, Aria des Brumes, ce roman de SF qui… et que… dont au sujet duquel vous devez la création de ce blog. Vous remettez ?
Eh bien j’ai écrit la suite. Qui ne me plaisait qu’à moitié (ce qui fut confirmé par quelques lecteurs). J’ai donc touillé une V2… qui s’est avéré encore pire. Et donc je ne suis pas allé au bout, enclenchant plutôt sur une V3 qui me paraissait plus prometteuse. Mais je l’avais laissé tomber pour les vacances, me consacrant à Djeeb. Bon.
Tout cela pour dire que je viens de dépoussiérer cette V3, et qu’elle ne me paraît pas mal du tout.
Pour vous replacer, je rappelle qu’Aria des Brumes se déroulait essentiellement sur la planète Aria, où une société s’était développée en marge de l’influence de l’Alliance humaine (et de la Terraform Company, en charge de tous les échanges commerciaux) grâce aux furets, ces petites saletés de formes de vie immatérielles qui vous piratent les émotions jusqu’à vous laisser mort si vous ne savez pas les intégrer à votre psyché. À la fin du livre, les problèmes les plus criants étaient résolus : l’intervention d’un commando de Brumes (Arians qui utilisent leur furet pour développer des talents bizarres) avait permis de sauver la population d’une destruction programmée. Ouf, happy end, tout ça.
Mais il restait des questions en suspens. Il y avait matière à creuser. Comme je n’avais pas de flingue, j’ai creusé (Ahihahihaaaa !). Par exemple, pourquoi Terraform est-elle aussi obsédée par la fluidité des échanges commerciaux entre planètes et, accessoirement, qui en est le commanditaire principal ? Ou bien, qui peut prendre le pouvoir sur une planète dont les habitants sont sous contrôle de leurs furets empêchant toute émotion négative (violence, coercition…) ? Ou encore, comment évoluerait le rêve d’une planète idéalement débarrassée de toute influence humaine néfaste ? Bref, et comme toujours, des questions concernant les rapports entre humains, ou entre l’humanité et son environnement. Le tout avec un modèle de société plus complexe que lors du tome 1, et dans un univers étendu. On se déplace sur plusieurs planètes, on fait le tour des différents districts d’Aria, on va même se promener derrière la mort. C’est de la sF, n’oublions pas, avec un petit s et un grand F. Pour dire que je ne me suis pas appesanti sur les détails techniques, mais plus sur leur résultat, de même que de nos jours on peut se foutre de comment les ordinateurs fonctionnent, mais s’intéresser à l’évolution qu’ils ont apportée.
Voilà. Je vous en reparlerai, s’il y a des questions dans le fond. Sachez juste que là, tel que c’est, je trouve ça intéressant. Avec un titre temporaire que je vous soumets : Air de la Terre.
Comme le Navire en Pleine Ville va plutôt bien malgré la crise (c’est confirmé ici), je m’en vais la lui envoyer, cette V3 du tome 2.
Parce qu’il y a un moment où l’auteur, quelle que soit sa volonté qu’elle est bonne, se doit d’obtempérer à des raisons qui, bien qu’aléatoires, n’en demeurent pas moins subséquentes d’une valeur intrinsèque absolue, et donc non négligeable. En gros, l’auteur doit passer la main et écouter son éditeur. Qui, lui, doit commencer par lire le manuscrit.
Et donc, angoisse, stress, tout ça : je vais encore envoyer un manuscrit en attendant qu’on m’en dise.

About these ads

4 Réponses to 'Le retour de la vengeance de la V3, tome 2'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Le retour de la vengeance de la V3, tome 2'.

  1. Irène said,

    Ah, mais c’est cool, ça ! Bon courage pour l’attente. Et maintenant, à quand le tome 3 ?
    :D :D :D

  2. Don Lorenjy said,

    Ha Ha Haaa… et le tien, de tome 3, tu y travailles déjà ?
    (tu passes avant, préséance oblige)

    Mais je n’ai encore rien envoyé. J’attends le OK du capitaine pour l’encombrer, en redressant encore quelques mots par-ci par-là.

  3. Nicolo said,

    Très bien, d’envoyer enfin un manuscrit qu’on pense à peu près finalisé. Mais à ta place, je ne m’inquiéterai pas : tu l’as envoyé à un éditeur qui t’a déjà édité et qui aime ta manière d’écrire, non? Et qui t’en fera voir de toutes les couleurs POUR t’éditer, puisqu’elle était folle de ton premier tome.
    Non?
    Alors pas d’angoisse. Et si jamais ça ne marche pas, dis-toi qu’il y a une pléthore d’éditeurs et que tu as dans ta manche et sur ton CV d’auteur la publication par un éditeur très consciencieux.
    A moins que cela ne soit que l’attente qui te fasse angoisser plus que l’avis que l’éditeur aura. Mmm?

  4. Don Lorenjy said,

    Non non, c’est vraiment l’angoisse de la hauteur de la barre.
    Quand tu envoies ton premier manuscrit, il est comme il est et basta. Le deuxième est comme il est aussi, mais sera en plus comparé au premier : est-ce de la même veine, mieux, moins bien… il y a tout un paquet d’attentes supplémentaires qui charge la bête.

    Ô mon Navire, répondez-moi, suis-je encore une belle plume à vos yeux ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :