Comme ça s'écrit…


6 livres, et moi, et nous, et vous…

Posted in Lecture par Laurent Gidon le 23 avril, 2009
Tags: , , , , , ,

Il y a déjà quelque temps (hum… presque trois mois), Daelf Tagada a eu la bonne idée de me taguer dans une chaîne sur les livres qui nous représentent.

J’aime bien Daelf, elle est sympa, elle fait des belles mises en pages sur des projets foireux dont presque aucun des auteurs n’ose se réclamer ensuite, et elle est patiente. Ce n’est pas pour ça que j’ai traîné, juste parce que j’avais oublié. Donc, 6 bouquins qui me représenteraient.

Robinson Crusoe. Je suis fils unique (c’est mal, je sais, je n’y peux rien), et je suis sûr que, perdu sur une île déserte, je pourrirais la vie du premier humain échouant à mes côtés, même si c’est un jeudi. En voulant bien faire, et en regrettant ensuite. Heureusement, depuis un moment je tâche de m’améliorer.

2001 L’Odyssée de l’espace. La question du tout, de l’avant, du pendant et de l’après, du ici et du plus loin, du nous et du eux. Et puis une tendresse particulière pour ce talent à raconter une histoire qui touche chacun de nous sans pour autant y mettre de méchanceté, de violence ou de noirceur. La SF de l’espoir. La seule ?

L’œuvre de dieu, la part du diable. Dès le titre, c’est tout le contraire de 2001. Et pourtant, c’est mon préféré chez John Irving. Avec cette histoire pourtant bien cernée dans le temps et l’espace, il réussit à faire entrer toute l’humanité, presque toutes les grandes questions (d’où venons nous…) sans apporter de réponse mais en ouvrant des pistes que chacun peut suivre ou pas.

Mémoire de singe et parole d’homme. Le premier Boris Cyrulnik, le premier que j’ai lu, celui qui m’a fait dire pour la première fois "Oui, voilà, c’est ça, c’est nous". S’il ne fallait garder qu’un seul livre, je jetterais la bible avec les autres et je prendrais celui-ci. J’ai rencontré M. Cyrulnik avant de l’avoir lu, au cours d’une conférence. J’ai tenté bêtement de faire le malin en lui proposant une image de l’innée et de l’acquis sous forme de cire maléable, mais résistante. Il m’a juste répondu "Jeune homme, avez-vous lu mes livres ?" Moi : "Non". Lui : "Alors, commencez par les lire, et revenez me voir." Ce n’était pas de l’arrogance de sa part, il avait raison.

La Condition humaine. Ma première incursion en science-fiction. Ne rigolez pas, pour moi c’en était : j’étais trop jeune, je lisais ce livre aux toilettes parce qu’il était posé là, et il m’emportait dans un monde dont je ne savais rien, que je ne situais pas, dont les habitants étaient des extra-terrestres au comportement à peine humain (pour autant que j’en savais), et c’était merveilleux. Dur, triste, morbide parfois, et merveilleux. J’avais 8 ans.

Salammbô. Ma première incursion en Fantasy. Allez-y, rigolez. Je l’aime pour ses excès et une qualité particulière : il fait tout pour le lecteur, lui donne tout, plus encore, trop même, décrit, dépeint, fait vivre, manger, parler et mourir plus de personnages que je n’en ai vu nulle part ailleurs ; et en même temps il se fout du lecteur, totalement, de ses goûts, de son besoin d’intrigue ou de rebondissements. C’est le meilleur et le pire de ce qui se fait et ne se fait pas. C’est l’ambivalence même. Celle de l’homme en général, et donc la mienne.

Toutes mes excuses maintenant aux auteurs que je n’ai pas cités malgré leur importance pour moi (parce qu’un seul de leurs livres n’y suffirait pas) :  John Brunner, Franquin, Hermann, Tony Hillerman, Henri de Monfred, Jack Vance, Morris West…

Je ne tague personne, ceux qui veulent relèveront chez eux et viendront linker ici.

Merci de votre attention, je retourne à mon Djeeb (qui avance bien, sacré Chanceur !)

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: