Comme ça s'écrit…


L’argent, le bien, le mal… l’amour !

Publié dans Réflexitude par Laurent Gidon le 22 août, 2011
Tags: , , , , , , , ,

Je lis souvent, de la part de gens bien informés, que l’argent pourrit tout. Puis-je apporter ici une brève contestation ?

Quand je dis que je ne paye pas d’impôts parce que je ne gagne pas assez, cela ne veut pas dire que je n’aime pas l’argent. Je l’aime beaucoup, oh oui je l’aime, pour la liberté qu’il apporte et ce qu’il permet de faire. Et je n’en manque jamais pour ça.

Si je vois un problème avec l’argent, c’est uniquement sous l’angle de la compétition à laquelle on s’astreint pour l’obtenir, ou des stratégies que certains développent pour l’accaparer.
C’est cela qui pourrit le monde. Vous pouvez être sûrs que si on remplaçait l’argent par les rognures d’ongles comme objet d’avidité, le monde serait aussi pourri. Et plus personne ne pourrait se ronger les ongles tranquillement.

L’argent en soi ne me semble pas avoir de défaut particulier. Mais il a au moins une qualité : il est très efficace pour mettre à jour certains défauts de l’homme.
Qu’on le cache ou qu’on le montre, qu’on l’entasse ou qu’on le dilapide, qu’on le vole ou qu’on le donne, l’argent ne révèle rien de sa propre nature et tout de l’humain. En fait, l’argent ne me semble être d’aucune nature. Transparent. Mais il nous reflète très bien.

Un défaut de l’argent serait alors de nous inciter à juger autrui en fonction de ce qu’il fait de ses sous.
Mais non : cela révèle encore plus le défaut du juge que celui du jugé, et toujours rien de l’argent.

Ni bien ni mal, on en fait ce qu’on veut.
On en déborde ou on en manque selon soi-même et non selon un étalon absolu.
On en use ou abuse en se faisant du bien ou du mal à soi, parfois aux autres. Mais jamais à l’argent, qui s’en fout.
C’est ce qui fait son charme de bel indifférent, toujours plus classe que les rognures d’ongles.
En affirmant sans vergogne aimer l’argent, ne serais-je pas en train de déclarer mon amour pour l’humain vu dans ce miroir ? C’est un peu facile peut-être, mais pas complètement faux.

About these ads

10 Réponses à 'L’argent, le bien, le mal… l’amour !'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack à 'L’argent, le bien, le mal… l’amour !'.

  1. Oph a dit,

    L’intérêt que je verrais à propulser les rognures d’ongles comme monnaie, c’est que les garçons de la maison auraient enfin une bonne motivation pour cesser de se les ronger.

    Quant à l’absence de nature propre, c’est un peu le principe, il me semble : l’argent est un concept créé pour une seule chose, faciliter les échanges entre tout le reste. Lui est "blanc" ou "transparent".
    Quand je remets l’argent, tel qu’il est perçu aujourd’hui, en perspective avec les raisons de son invention, le simple fait que j’aie un job me semble incroyable.

    • Laurent Gidon a dit,

      Pourtant, cette absence de nature propre me semble niée par tous ceux qui préfère cacher leur argent (c’est sale, ça ne regarde que moi, comme quand je fais pipi-caca) comme par tout ceux qui en font étalage (mon argent c’est moi, comme ma voiture, mon château, mon jet, mon conjoint couvert de trucs très chers…).
      Et c’est vrai que, même pour toutes ces personnes, l’argent est très transparent : à travers leur approche des pépètes, on ne voit qu’elles.

  2. Kirawea a dit,

    Murtaugh (bon flic) : "Des milliers de putains de millions de billets de mille dollars ! Rien qu’avec ce que je tiens dans mes mains je pourrais mettre mes trois gosses à l’université !"
    Riggs (flic foufou) : "Tu devrais les prendre, là ou va Rudd ça lui servira à rien !"
    Murtaugh (rejetant les billets) : "Du putain de fric de la drogue !"
    Riggs : "Et alors, si tu fais le bien avec ?"

    Un grand questionnement philosophique posé dans un grand film d’auteur. Un Carambar à qui en trouve le titre ! :)

    Plus sérieusement, je vois l’argent comme un bouc émissaire sur lequel se concentrent les plus vils instincts. Dire qu’il pourrit tout, c’est un peu exhonérer les uns du mal qu’ils font pour l’avoir et le garder, et stigmatiser les autres qui en possèdent sans pour autant avoir à se le reprocher.
    Ou bien, peut-on placer une limite entre ceux qui le voient comme un moyen et ceux qui en font une fin ?

    • Laurent Gidon a dit,

      "Riggs et Murtaugh jouent au Monopoly" ?

      • Kirawea a dit,

        Ils seraient bien capables d’avoir ce langage de charretier même pour ça !
        "L’arme fatale 2"
        Toute mon adolescence !

      • Laurent Gidon a dit,

        J’avais reconnu bien sûr, mais je voulais laisser d’autres jouer. En plus, Patsy Kensit, miam !

      • Kirawea a dit,

        :)
        Je m’aperçois que j’ai aucune idée de ta culture ciné. D’un autre côté, c’est pas vraiment le but de ce blog. On en reparlera quand Djeeb sera porté à l’écran !

      • Laurent Gidon a dit,

        Boarf, disons que depuis 35 ans je vois en moyenne 5 films par semaine (l’essentiel sur petit écran depuis 15 ans), mais il faut décompter ceux que je re-vois, bien sûr.

      • Kirawea a dit,

        C’est tout à fait respectable ! Et sans donner de précision sur tes goûts, ça laisse pas mal de possibilités sur l’étendue de tes connaissances.
        Si l’occasion se présente à nouveau j’hésiterai moins à m’autoriser quelque référence plus ou moins directe sachant que ta culture est plus vaste et qu’elle recouvre très certainement une bonne partie de la mienne.

      • Laurent Gidon a dit,

        Bon, faut pas non plus oublier les trous de mémoire : je n’avais pas trouvé de quel épisode de la série était tiré le dialogue.
        Tu me donnes envie d’un nouveau billet : je file l’écrire…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: