Comme ça s'écrit…


Stress litt

Posted in Vittérature par Laurent Gidon le 24 mai, 2012

J’éprouve une sorte de fièvre rugueuse lorsque me vient une idée ou une envie de truc à écrire. Surtout si c’est un roman.
En général, le titre me fait « plop » dans la tête. Tout de suite après, je cherche quelle histoire pourrait exprimer tout le potentiel de ces quelques mots à peine formulés. Une situation de départ, un personnage, un autre, des relations qui se nouent, des problèmes à résoudre, parfois de vieilles idées abandonnées qui retrouvent ici un espace où s’imbriquer… L’impression d’avoir attrapé une grosse bobine par un bout de fil et de la voir sauter partout en tirant dessus. Et là, le stress !
Sous forme de questions qui s’emballent.

La première, presque toujours : vais-je me souvenir de tout ce qui se bouscule là, maintenant, dans ma tête, et qui est peut-être génial, voire vital ? J’ai bien essayé de noter, mais mon esprit m’échappe alors même que j’écris, la boule de l’idée est déjà en bout de piste et cogne les quilles, les envoie en cogner d’autres, ça catapulte dans tous les sens, je n’arrive plus à suivre.

La deuxième : est-ce que ça vaut le coup ? Est-ce que ce truc qui me paraît si prometteur sous l’effet de l’excitation et dont la promesse même attise l’excitation dans une boucle de rétroaction positive sans frein, est-ce que ce petit « plop » transformé en tsunami mental, n’est pas juste une banalité sans nom éveillée par une lecture ou un film vu récemment et maquillée en idée neuve par mon cerveau condescendant ? Hein ?
Heureusement, je me fais confiance : même une idée toute vieille, je pense réussir à en faire un truc à moi qui ne ressemblera pas trop à l’original et surtout qui lui ajoutera les couleurs de mes obsessions personnelles. C’est important, la couleur.

D’où la troisième question, immédiate : vais-je y arriver ? Oui, encore et toujours cette crainte de petit enfant devant le vélo qu’il n’a jamais réussi à vraiment dompter. Est-ce que je vais réussir à tenir dessus ? Je sais que j’ai déjà écrit des tas de trucs, mais chaque nouvelle idée sonne comme une première fois. Est-ce que je vais être à la hauteur ?
Les mauvais jours, j’ajoute : est-ce que cette idée ne mérite pas d’être traitée par un autre, un vrai écrivain… d’ailleurs elle l’a sans doute déjà été, je manque de culture littéraire de base et je ne sais même pas qu’un bien meilleur que moi a déjà assuré là où je me risque en tremblant. Trouille.
Pourtant, personne ne m’oblige à m’engager dans ce marécage. D’autant que j’ai déjà six ou sept projets en cours, lesquels avaient – à leur naissance – généré le même carambolage d’enthousiasme, de stress et de questions. J’ai juste envie et du mal à résister.

Ce qui jette la quatrième question : vais-je avoir le temps de mener ce truc au bout ? Ce truc de plus qui soudain devient tellement plus important, sexy, exigeant, que tous les autres trucs en cours. Je sais bien que le truc précédent a eu lui aussi son heure de gloire, et tous les autres avant lui. Ça se bouscule dans mes journées, et jusque dans mes nuits.
Combien de temps cela va-t-il me prendre pour purger mes envies d’écrire ces histoires qui piaffent toutes derrière mon clavier ? Aucune idée. D’autant que, dès demain peut-être, une nouvelle fièvre me prendra et me tordra encore de questions et de stress.

L’idée d’hier s’appelait « Ministère des intentions« . Cela vous évoque-t-il quelque chose ? Si oui, n’y pensez plus surtout, ou la fièvre vous gagnera…

5 Réponses to 'Stress litt'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Stress litt'.

  1. Noob said,

    Rien d’autre à faire que raconter ta vie ?


    • Diantre !
      Je raconterai d’autres vies que la mienne quand je m’appellerai Emmanuel Carrère, OK ?

  2. Silk said,

    Ton titre m’a fait ressurgir l’image d’un célèbrissime sketch des Monty Python avec un John Cleese (dé)marchant de manière fort peu ordinaire… ;-)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :