Comme ça s'écrit…


Aria des Brumes

Scoop : Aria des Brumes Redux, version revue par l’auteur, est disponible en ligne et en feuilleton sur ce site. C’est gratuit et ça ne rapporte rien, vous pouvez faire tourner.

Sans être un phénomène de librairie, Aria des Brumes s’est assez bien vendu, surtout pour un roman paru chez un petit éditeur (même si plein de talents) sans article dans la presse littéraire nationale. La Bibliothèque Nationale de France l’a cité parmi les six meilleures lectures pour adolescents en 2008. Il a trouvé un certain lectorat avec l’aide aussi de médias alternatifs et grâce au soutien de libraires et bibliothécaires. De jeunes lecteurs, certes (disons à partir de 15 ans), et pas mal d’adultes qui s’essaient à la SF au travers de cette histoire sans trop de jargon science-fictruc. C’est en tout cas ce que je retiens des contacts que j’ai eus avec les lecteurs, par mail ou en direct lors de sessions de dédicaces (j’adooooore). Jusqu’ici, personne ne m’a retourné le livre chargé à l’Anthrax en pleine face. Un bon point pour les lecteurs, donc.

Voici ce qu’en dit l’éditeur :

« Lorsque Carl, machine de combat létale et suréquipée, débarque sur Aria pour une mission de sauvetage de cette planète-colonie il n’est, psychologiquement, encore qu’un enfant. Une pièce de choix pour les Furets qui viennent assaillir son cerveau, alors même qu’il lui faut découvrir ce qu’il fait là, qui il est, et surtout qui il veut devenir. Ses compagnons ont succombé, mais saura-t-il, lui, se rendre maître de son destin et faire le choix d’être un homme ? Aria des brumes est bien plus qu’un magnifique roman de science-fiction, c’est le récit d’une reconquête volontaire de ce qui rend humain… »

Je n’ai rien à ajouter, ou alors il me faudrait 289 pages.

Aria des Brumes a été chroniqué et critiqué. J’en remercie chroniqueurs et critiqueurs, notamment pour l’avoir lu sans complaisance et avoir relevé ses qualités sans en taire les défauts. Certains de ces points de vue sont accessibles en ligne. Notamment :

L’avis très exégétique de Thimotée Rey, que je me permet de citer un peu :

« Don Lorenjy semble s’être livré, à travers ce récit d’une composition assez classique mais dont il manie les rebondissements avec une aisance enviable, à une entreprise de rafraîchissement (voire de remodelage) de quelques-uns des grands « lieux communs » de la SF, de l’âge d’or à nos jours, entreprise mise au service de ce qui a nettement été conçu comme un Bildungsroman, dans un récit pétri d’humanisme et de sensibilité. S’emparant de ces clichés, l’auteur leur offre en quelque sorte un nettoyage à sec et nous les rend, repassés et pliés à sa guise… »

Hum… j’aimerais avoir écrit ce livre en étant pétri de toutes les intentions que le grand Timo me prête.

Laurent Lavandou se fend aussi de sa critique très argumentée chez Actu SF, d’où cet extrait :

« Aria des Brumes est une expérience psycho-sociologique qui ne laisse pas indifférent et surtout un premier roman très talentueux. Un livre qui ravira certainement les jeunes lecteurs avides d’une solide écriture argumentée et de questions existentialistes pertinentes ; mais aussi tous ceux qui s’interrogent sur les écueils de nos sociétés actuelles. La SF de Don Lorenjy est chargée d’un sens profond évident et d’un imaginaire puissant sérieusement ancré dans un questionnement contemporain : ce qu’il dénonce avec finesse, tapie au sein de chaque communauté, c’est la peur d’agir. »

Le magazine Khimaira en a parlé également, sous la plume de Sophie Dabat :

« Ce premier roman du jeune auteur Don Lorenjy est un très beau texte dont les nombreux thèmes de réflexion, centrés sur l’humanité, l’évolution, le développement personnel et le regard des autres, font écho à la critique de l’auteur sur une société inhumaine qui traite les hommes comme des machines, envisage le destin d’une planète en termes de rentabilité et détruit pour mieux posséder. »

Blandine Longre, dans le prestigieux SitArtMag, parle de « Philo fiction » et d’autres choses, dont :

« Indiscutablement philosophique – comme sait parfois l’être l’anticipation qui, sous des allures d’histoires venues d’autres mondes, reste ancrée dans des préoccupations contemporaines – Aria des Brumes se présente comme une fable politique, très humaniste, qui sonde avec habileté, et par le biais d’une écriture alerte, percutante et fluide, des thématiques liées aux processus psychiques et aux notions de choix et de libre-arbitre – tout en dénonçant des travers tout ce qu’il y a de plus actuels (dont la recherche à outrance de la rentabilité économique, l’impérialisme, les tentatives de formatages de toutes sortes, etc.) »

Le site de « La joie par les Livres« , en parle aussi de façon assez élogieuse, ce qui me met en joie…

« Une expérience inédite pour le lecteur. Nous découvrirons que même les clones peuvent apprendre à réfléchir sur le sens de la vie et de la société. Cette portée humaniste et politique du roman n’est jamais appuyée de façon démonstrative. Une réussite. »

D’autres lecteurs ont donné leur avis, sur des sites et des blogs que je vous invite à visiter : Pascal Patoz chez NooSFere, Marco bien sûr, Lhisbei sur le très indispensable RSF Blog, et la si jolie Nathalie.

Enfin, certains journalistes ont eu la gentillesse d’interviewer l’auteur, comme sur « Les Histoires sans Fin », ou encore Actu SF.

Aux dernières nouvelles, Marie de la bibliothèque Louis Aragon de Montesson a classé Aria des brumes « coup de coeur ados – mars 2009« . Merci à elle. Vive Louis Aragon, vive Montesson !

17 Réponses to 'Aria des Brumes'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Aria des Brumes'.

  1. Don Lorenjy said,

    Si, parmi les gentils promeneurs qui passent sur cette page, certains ont écrit ou croisé un avis sur Aria qui n’y est pas recensé, n’hésitez pas à me le préciser. Merci.

  2. stéphanie said,

    Bonjour,
    j’ai lu avec grand plaisir cette « aria » qui, pour moi, est le chant de la liberté de Carl. C’est au détour d’un salon du livre clusien que je vous est rencontré et je dois dire que j’ai passé beaucoup de bon temps en la compagnie de votre livre. Je m’attendais a une nième réflexion sur  » faut-il adapter l’homme à la terre ou la terre a l’homme »… l’épopée de Carl, homme machine qui devient Homme grâce ( ou a cause ) d’une intervention extérieure m’a séduite et propose une nouvelle vision de la nécessite de la connaissance de soi.
    Merci et bon courage pour la poursuite de vos écrits dans ce « genre » aussi décrié de la SF !
    Cordialement.

    • LULU said,

      J’ai aussi acheté ce livre au salon du livre à Cluses.. cela fait 2 ans je crois .. Et je me suis seulement mis maintenant à le lire maintenant… J’ai été bête de ne pas le lire avant .. ( pour ne pas vous mentir la couverture ne m’inspirais pas et j’avais beaucoup de lecture en réserve).. Maintenant j’ai 15 ans et je crois qu’en fait c’est bien de l’avoir lu plus tard car il y aurait beaucoup de choses que je n’aurais pas compris!
      Mais j’ai vraiment adoré ce livre et une suite ne serait pas de refus… J’ai regardé sur internet et je ne voit pas de suite à part des dialogues dans des forums qui en promettent une et j’aimerais savoir si oui ou non il yen aura une s’il n’y en a pas déjà une .. car j’ai vu aussi que l’éditeur n’existe plus :'( triste histoire…


      • Merci Lucas (je peux vous appeler Lucas ?)
        La suite d’Aria est en effet écrite, mais je n’ai pas encore pu la proposer à un autre éditeur. D’autant que j’ai entrepris un troisième tome : je verrai quoi faire de l’ensemble quand ce sera achevé.
        En revanche, j’envoie le fichier du 2 à tous les lecteurs qui me le demandent…

      • LULU said,

        Et bien cela m’intéresserait vraiment .. Et oui ! bien sûr que vous pouvez m’appeler Lucas !


      • Facile !

  3. Don Lorenjy said,

    Merci Stéphanie, et à bientôt par chez nous ;)

  4. stéphanie said,

    Arvi dans ce cas !

  5. Lune said,

    Han lala mais oui ça me donne envie ce bouquin ! Je note pour cet été !

    • Don Lorenjy said,

      Surtout que ce n’est pas de la Fantasy non plus ;)

      • Lune said,

        D’ailleurs, j’aimerais assez que tu me l’envoies dédicacé :D

  6. Don Lorenjy said,

    Chère (très chère) Lune, je t’enverrais Aria avec plaisir… si j’en disposais. Étant écriveur plus que vendeur, j’ai confié la partie commerciale à un éditeur (qui l’a lui même déléguée à un distributeur, lequel se défausse honteusement sur les libraires). Bref, tout ça pour dire que cette longue chaîne de responsabilités diluées doit te conduire à son ultime maillon : la librairie.
    Après, dès qu’on se croise je te le dédicace, bien sûr ;)

    • Lune said,

      Qui ne tente.

      Je vais l’acheter, il est dans ma liste ! Pour se croiser ce sera dur, t’es un Estois, et moi une Ouestoise ! Bon c’est l’heure du twix.

      • Don Lorenjy said,

        Ah, mais je vais dans l’Ouest cet été, en plein Cotentin. Si tu passes par là…


  7. […] Manque plus qu’un éditeur courageux qui déciderait de reprendre la série commencée avec Aria… Des […]

  8. la rue said,

    Bonjour (et puis bonne année, tant qu’on y est)
    Je viens de lire Aria. Ca a été un grand plaisir, pas si fréquent (parceque, là, c’est les vacances, et exceptionnellement, les enfants me laissent lire et, en plus, j’ai trouvé un bon bouquin à la bibliothéque : l’année démarre bien!).
    Comme on a rarement l’occasion de remercier un auteur pour le plaisir qu’il nous procure (ou alors en face à face, et ça intimide et on se sent particulièrement cruche), là, j’en profite.
    Merci.


    • Bonne Année itou !
      Et merci tout plein, ça fait plaisir de faire plaisir.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :