Comme ça s'écrit…


A propos de… Laurent Gidon

L’auteur de ce blog a eu deux noms, mais c’est seulement moi.

Don Lorenjy est un pseudonyme créé en 2005 à partir d’une permutation des syllabes de mon nom : Laurent Gidon. A priori, ce pseudo ne devrait plus être utilisé, j’écris maintenant sous mon seul nom et tout ce que je signe, c’est moi.

Les cheveux sont vrais !

Quant à Laurent Gidon :
Né en 1966.
A été jeune à Annecy, étudiant à Dublin, militaire à Berlin et publicitaire à Paris.
Vit de ce qu’il écrit (publicité et communication) depuis 1989.
Est publié (Oedipus Next, dans un hors série Télérama) depuis 1998.
A reçu en 2010 une bourse de la Région Rhône-Alpe pour l’écriture de L’Abri des regards.
Habite en Haute-Savoie dans un petit village sous une montagne avec une falaise, se chauffe au bois, mange bio, tente de réduire son empreinte carbone et de faire partager à ses deux fils (avec l’aide de son épouse chérie) son respect de la planète et de ses nombreux locataires.
Pratique l’aïkido, l’escrime, l’escalade, le ski, la trottinette, le surf, la planche à roulettes et à voile.
Va continuer encore longtemps.

Pour ceux que ça intéresse, les liens vers diverses interviews accessibles en ligne :

9/12 – Pour accompagner la sortie de Contrepoint, recueil de textes imaginaires sans conflit ni violence, les éditions ActuSF m’ont posé quelques questions sur cette démarche narrative et sur la charge d’anthologiste que j’assumais pour la première fois. Ce livre sera offert gratuitement pour tout achat de deux autres volumes d’ActuSF.

09/12 – Le site Acta Est Fabula propose une "Semaine Laurent Gidon" pour faire le tour du sujet Djeeb, superbement analysé comme une oeuvre (c’est à dire en faisant l’impasse sur la question "c’est bien, ou pas ?" pour se concentrer sur les choix littéraires de l’auteur), et se pencher sur Aria des Brumes Redux. Un tel travail me flatte et m’émeut, merci.

07/12 – Sur le blog de Griffe d’Encre, retour sur ma première publication rémunérée.

04/11 – Sur le blog de Marc Sefaris, une dissertation sur les littératures de l’imaginaire (si, ça existe !).

09/10 – retour sur le blog de Isa Guso (auteur du tout récent Présumé Coupable chez Griffe d’Encre) pour y parler de communication, de numérique, et (un peu) d’écrivure par un écriveur. Je me laisse aller à des révélation fracassantes du genre : "Réfléchir à sa communication d’un point de vue professionnel, c’est un peu se demander qui chaque livre peut intéresser, et comment toucher cette cible individuelle efficacement, tout en évitant ceux que le livre pourrait décevoir car ils deviendraient des détracteurs." Je vous avais prévenu, c’est du lourd !

08/10 – une approche très exhaustive , d’Aria des Brumes aux Djeeb, en passant par les incontournables Blaguàparts, grâce aux questions fouineuses de Manu, sur SiFiUniverse. On en retiendra peut-être ceci : "D’abord, je dois préciser un truc : la série des Djeeb, que ce soit en roman ou en nouvelle, n’a pas d’autre ambition que d’être distrayante. Ça ne m’empêche pas de le faire sérieusement et d’avoir des exigences personnelles en termes de structure ou d’écriture, mais on parle bien de divertissement. Cela peut donc paraître incongru de ma part (ou de la vôtre, d’ailleurs) de disserter sur la construction de ces histoires qui ne feront pas date dans la littérature, mais qui j’espère feront passer un bon moment à leurs lecteurs."

06/10 – Isabelle Guso tient un blog de jeune auteure (parution de Présumé Coupable chez Griffe d’Encre) et pose des questions à d’autres jeunes auteurs. Elle m’a par exemple demandé si j’abandonnerai un jour l’écriture, d’où : "Abandonner n’a pas de sens pour moi. Si cela arrive, ce sera sans regrets ni remords : j’écris pour mon plaisir, sans autre objectif que de partager ce plaisir si d’autres s’y intéressent. Donc j’arrêterai quand le plaisir ne sera plus là, mais ce ne sera pas un abandon, juste un déplacement vers d’autres sources de satisfaction." Et plein d’autres trucs. C’était intéressant (pour moi), et pour vous ?

05/10 – Fantasy.fr m’a consacré sa Minute nécessaire de M. Fantasy… et j’en ai bien profité. On me reconnaîtra tout entier dans cette description : "Don Lorenjy / Laurent Gidon : Haut-savoyeur, skieur, grimpeur, plancheur, escrimeur, publiciteur, écriveur et quadragêneur. Une femme, deux garçons de moins en moins petits, une maison à la campagne, des vacances à la mer, une mentalité écolo de gauche état neuf (n’a pas trop servi) et juste assez de temps pour m’amuser. J’ai aussi une trottinette."

03/10 – dans une série d’interviews sur la promotion du livre, le site Elbakin.net n’a pas hésité à me demander mon avis. Je n’ai pas hésité à répondre… et à en faire peut-être un peu trop. Notamment dans : "L’auto-dérision est un passage obligé de l’auto-promo. Chaque bon mot, chaque saillie drolatique, chaque incitation publicitaire, doit être irrémédiablement tempéré par une charge au moins décuple de blagues dirigées vers soi-même. Et ceci selon deux lois :

  1. celle de Cyrano qui déclare à peu près les vannes que je m’adresse à moi-même coupent l’herbe sous le pied de ceux qui voudraient m’en envoyer, et en plus elles sont mieux torchées
  2. celle dite de Don Lo (ou encore du naturel revenant au galop) qui affirme si tu ne sais pas faire le malin, fait l’idiot, mais fais croire que c’est exprès

Voilà. Maintenant que les choses sont claires, nous pouvons continuer." Pas mieux, pas pire…

01/10Atemporel s’était enthousiasmé (à juste titre ?) pour Djeeb, et m’a donc passé sur le grill. On en retirera que "Il y a un travail à faire sur les thèmes, mais aussi sur les modes de narration, souvent très inspirés du thriller ou du roman d’aventure, avec conflits, menaces, luttes, action et rebondissements… Sans tourner le dos à ces techniques efficaces, on peut aussi chercher à équilibrer, inventer plus d’histoires qui donnent envie du futur, envie d’y croire."

5 Réponses à 'A propos de… Laurent Gidon'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack à 'A propos de… Laurent Gidon'.


  1. Avancement du projet http://www.guydemaupassant.fr – Tout Maupassant en livres audio gratuits
    Bonjour,
    Nous vous avons déjà signalé notre site internet, proposant l’oeuvre de Maupassant sous forme de livres audio en écoute gratuite à l’adresse http://www.guydemaupassant.fr .
    Nous sommes heureux d’annoncer que les six romans de Maupassant sont aujourd’hui en ligne (certains le sont encore partiellement).
    Ainsi, Bel-Ami, Une Vie, Pierre et Jean, Mont-Oriol, Fort comme la Mort et Notre Coeur sont proposés gratuitement au public avec une qualité d’enregistrement professionnelle.
    Plus de 50 contes et nouvelles sont également proposés et la totalité de l’oeuvre sera bientôt disponible.
    Cordialement,
    Roland Oskian et Laurent Michard
    http://www.guydemaupassant.fr
    contact@guydemaupassant.fr

  2. Adeline a dit,

    Bonjour,

    Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.

    Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.

    En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements…

    Adeline
    Responsable communication


  3. Bonjour,

    Nous signalons à votre attention notre nouveau site internet pour enfants http://www.boaki.com.
    Il s’agit d’un monde virtuel massivement multijoueur en 3D dans lequel les enfants peuvent jouer gratuitement en toute sécurité.

    BOAKI a été conçu par Roland Oskian, créateur d’Adi et Adibou,

    Nous avons pensé que ce jeu pourrait intéresser vos visiteurs.

    Nous sommes à votre disposition pour toute demande d’informations supplémentaires.

    Bien cordialement,

    Thibaut Chapoullier
    contact@boaki.com

  4. Don Lorenjy a dit,

    Bien… Si ce jeu intéresse nos visiteurs, nous saurons que vous avez bien fait de poster ce commentaire.
    Sinon… eh bien tant pis, ce n’est pas grave, ça n’encombre pas tant.

  5. wf a dit,

    Hello Laurent
    et merci pour ton extrait de ton nouveau livre " à l’abri…."
    Si j’ai bien tout compris il n’y a actuellement que le premier chapitre en ligne (!?)
    Je le trouve très bien écrit, rapide à lire, comme d’hab etc etc
    Mais surtout c’est le sujet qui m’interpelle, car c’est un sujet que je pratique, mais de l’autre coté comme tu t’en doutes.
    Donc voici juste mon petit commentaire-partage sur la dépression.
    Lorsqu’on dit que la dépression est une maladie, il s’agit en fait d’une conception européenne d’un phénomène très particulier. Cette conception théorique est un artefact entretenu par les médecins et les psychiatres, qui l’a plupart du temps (non toujours en fait) les dépasse complètement. Pour preuve, leur incapacité à « guérir » cette « maladie ».
    Il faut remonter l’histoire pour comprendre pourquoi leur conception est erronée (comme beaucoup d’autres d’ailleurs), mais au final qu’importe, quand la base théorique est faussée tout le reste l’est aussi et finalement cela aboutit à ce non- résultat de soin.
    Là où cela devient intéressant, c’est que les autres cultures, les chinois en autre, n’ont pas du tout la même conception de la chose, qu’ils ne classifient pas du tout dans les maladies d’ailleurs, mais dans les phénomènes technico énergétiques auto alimentés.
    Du coup, eux la « soignent » en un tour de main et sans magie. Ils nous apprennent que la dépression est comme son nom l’indique une fuite d’énergie (une ou plusieurs) et que le remède consiste à détecter la fuite, la reboucher et remplir ou remettre le circuit touché en route……et oh miracle le dépressif devient un être tout à fait normal en quelque seconde ou quelques heures parfois. En fait y a pas vraiment de miracles, juste des connaissances éprouvées depuis des millénaires!
    Tu as compris qu’à partir du moment où l’on n’intègre pas dans son mode de pensée les systèmes énergétiques, on ne peut pas « guérir » la dépression, ce qui, malheureusement est (était) le cas en France. Tout ceci explique les différences de résultat entre les deux camps !
    En conclusion, les faits démontrent bien qu’il y a un clan qui se trompe et un autre qui n’a pas tort.
    Aussi, et tu en as déjà surement déduit, que tout le monde est potentiellement sujet à la dépression, comme toutes les voitures peuvent crever un pneu sur la route un jour, et que ce n’est pas parce que la roue avant à crevé que la roue arrière va suivre le même sort ! Il suffit d’avoir dans son carnet d’adresses le bon technicien du pneu….
    Tout cela pour mettre un peu de lumière dans tes questionnements.
    Bien à toi et à bientôt sur le tatami
    Willy
    etherapie@yahoo.fr


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: