Comme ça s'écrit…


La question du « où »

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 24 février, 2008
Tags: , , , , , , , , ,

Je viens de lire un très bel article de Didier Jacob, article dans lequel il reprend les réponses des auteurs à qui il a demandé, en fin d’interview, non pas comment ils travaillent, mais où.

En dehors du fait que c’est très intéressant, le nombriliste pénible qui sommeille en moi s’est immédiatement réveillé.

« Et moi donc, où c’est y que je bosse ? » (diantre ! un nombril qui parle…)

La réponse tient en une photo passionnante :

Voilà, je viens de flasher le bureau tel qu’il est. C’est le foutriquoir, c’est comme ça. En regardant d’un peu près, on voit une photo de mon premier fils (ce qui permet de questionner « mais où est passé le deuxième ? »), une tasse de thé de la collection Friends Central Perk (je bois beaucoup de thé, donc j’en pisse autant, mais les toilettes sont à côté), une… non deux pipes (quitte à crever trop tôt, autant que ça sente bon), un porte crayons plein avec ma photo dessus (cadeau de mon premier fils, merci Mika), un porte crayons en glaise vernissée marron (cadeau de mon second fils, merci Yoel !) avec pas de crayon dedans, quelques CD (dont un Devendra Banhart à gauche sous le bristol plein de notes), une tapette à mouche souvenir de l’été dernier, et tellement de papiers que c’en est misère.

Question méthode, on remarque que le portable est posée sur un calendrier d’imprimeur qui me permet de noter ce qu’on me dit au téléphone (j’arrache la page quand c’est plein), que j’ai punaisé au mur les cartes de visite de mes clients pour pas chercher leur numéro trop loin, que le routeur WiFi me permet d’aller bosser ailleurs dans la maison quand le désordre me sort par les yeux (c’est plus simple que de ranger) et que ma souris fait des tours dans son fil.

Ce qu’on ne voit pas, c’est les énormes enceintes THX qui me crachent du Wagner ou du Van Der Graaf quand je procrastine, les trois range-CD qui montent jusqu’au plafond (la chute de CA des majors du disque, c’est pas moi), la bibliothèque de BD à droite avec une bande de quelque 600 beaux albums bien dessinés, la pile de factures qu’il faudra traiter avant que mon comptable ne me supplie (ce qui intervient chaque année autour de fin avril) ainsi que ma collection d’affiches et de dossards du Derby de la Meije (la course des fous au palmarès de laquelle je m’enorgueillis de figurer parmi les 100 premiers à chaque participation), et une photo de mon épouse qui me sourit.

Bon, comme je ne suis pas Didier Jacob (ni Paul Auster ou Mark Z. Danielewski), ce n’est pas si intéressant que ça. Tant pis, c’est là que ça se passe… Et vous ?

PS : à ceux qui se demanderaient pourquoi il n’y a pas la couverture d’Aria des Brumes cette fois-ci, je répondrai de mieux regarder la photo (ah ben non, WordPress l’a élégamment coupée).

Publicités

8 Réponses to 'La question du « où »'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'La question du « où »'.

  1. Magda said,

    Nous, on veut voir la photo de ta chère et tendre qui te sourit!

  2. Don Lorenjy said,

    Impossible : elle est trop belle et rien que pour moi.
    (merci de m’avoir pointé la bourdelette orthographique)

  3. Citrouille said,

    Dans mes bras mon frère de pagaille !

    (entre nous, ton nombril cause moins bien que tu écris… 😉 )

  4. Don Lorenjy said,

    Pour occuper notre omniprésident, on n’a qu’à lui dire qu’il faudrait mettre un peu d’ordre dans tout ça…

  5. Posuto said,

    Désolée, j’ai arrêté de lire à « tasse de thé de la collection Friends Central Perk ».
    Et puis mon esprit a vaqué entre les « plus jamais » et « pourquoi mon magnétoscope est-il mort, hein ? » et les « combien ça vaut une saison en DVD ? »
    Après je me suis dit qu’une tapette à mouche, c’est vraiment trop cruel. Un peu de compassion que diable. (et en plus, le sang éclate en gouttelettes très beark).
    Kiki 🙂

  6. Don Lorenjy said,

    Il y a des vaches dans le pré d’à côté. L’été, avec les fenêtres ouvertes, c’est le congrès des Musca Domestica dans le bureau. Alors tapette et splotch ! pis c’est tout.
    (oui, c’est cher une saison en DVD, mais ça se prête…)

  7. nathalie said,

    Ah, moi aussi je bois beaucoup de thé… Pis ça me console, c’est plus le bazar sur ton bureau que sur le mien! ^^

  8. Magda said,

    Tu préserves ton trésor!!! Pourtant,tu nous a bien montré tes peluches perso.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :