Comme ça s'écrit…


Total Contrôle

Posted in Textes par Laurent Gidon sur 1 avril, 2008
Tags: , , ,

— Cessez de racontez des histoires, voulez-vous ?

Mais je ne peux pas. C’est la seule chose que je sache faire. Vous ne pouvez pas exiger ça de moi. Autant demander à un escargot de ne plus baver devant une salade…

— Nous sommes dans l’obligation d’insister.

Insistez donc ! Je vous dis que je ne peux pas. Vous insistez et je me répète : chacun son rôle. C’est du théâtre, la scène est posée, mais la pièce ne va pas déplacer les foules.
À l’affiche : les hommes en gris et le raconteur d’histoires. Four garanti ! D’autant que vous ne faites peur à personne… enfin, pas trop.

— Le comité des lectures a identifié des éléments dangereusement instables dans vos histoires.

Évidemment… Sans un peu d’instabilité et de danger, l’histoire ne vaut pas la peine d’être racontée. Après, les effets que ça aura sur les esprits… Vous êtes bien placés pour savoir qu’ils sont imprévisibles.
Ça vous ennuie, hein ? Ça vous enquiquine de ne pas tout prévoir.
Par exemple, avez-vous prévu l’explosion de folie que je pourrais faire éclater ici, maintenant ? Laissez-moi y penser un instant…

— Ne tentez rien, je vous prie. Vous êtes sous contrôle.

Bien sûr. Qui ne l’est pas. J’ai bien la lampe dans les yeux. J’ai senti la toile amovible qui va capter mes humeurs sur le fond de la chaise. J’ai vu « La vie des Autres », vous savez ? Ah, cette magistrale séquence d’introduction où l’on suit en parallèle l’interrogatoire et le cours dispensé d’après l’enregistrement de cet interrogatoire. Ce moment glaçant où l’on en vient à justifier les moyens déployés pour faire craquer le suspect, puisqu’on a la preuve qu’il ment.
Il ment ! Donc toute technique d’interrogatoire se justifie, non ? Il n’est plus suspect, mais coupable ! Il ne reste plus qu’à presser suffisamment pour savoir coupable de quoi.
C’est justifié. L’interrogateur est dans son droit. D’autant qu’il reste humain. Comme vous.

— Nous allons devoir prendre des mesures contre vous. La loi nous y autorise.

Vous voyez ? Humains…

— Mais nous préférons toujours chercher d’abord l’accord du suspect.

Vous voyez bien…

— Signez cette renonciation, et les poursuites seront abandonnées.

Moi je veux bien. Signer, c’est facile. Ça n’engage à rien, n’est-ce pas ?
On ne va pas se raconter d’histoire : ce qui nous lie, c’est bien plus qu’une signature.

— Cette signature vous liera à la société…

Mais je suis déjà lié à la société, pauvres grisous. Plus que vous avec vos engagements d’officiers sous serment. Plus que vos chefs avec leurs ambitions de chef du dessus.
La société, moi, je la rêve ! Elle m’habite, me construit comme je la construis, m’arrondit quand je me durcis, me retient quand je trébuche. Elle me nourrit. Et vous ?

— Nous ne sommes pas en cause.

Rassurez-moi : je ne suis pas seul, ici ?
Nous sommes bien en contact, en interaction ?
Peut-être croyez-vous encore que nos rôles respectifs dépassent notre humanité… Que vous devez continuer à m’oppresser, que vous devez… faire abstraction de ce qui nous lie.
Peut-être croyez-vous que vous avez trop à perdre à dire non. Alors qu’en limitant votre humanité à votre fonction, c’est vous que vous perdez.
Tenez, je vais vous raconter une histoire…

— Cessez immédiatement !

De quoi avez-vous peur. Juste une petite histoire…

— Gardien !

L’histoire d’un raconteur d’histoire dont les histoires se réalisent. Ça vous dit ?

— GARDIEN ! ! !

Une histoire où vous n’existez pas.

— …

2 Réponses to 'Total Contrôle'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Total Contrôle'.


  1. Vivement le premier avril prochain, j’adore quand tu es dans cet état !

  2. Don Lorenjy said,

    Que cela soit écrit, et que cela s’accomplisse !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :