Comme ça s'écrit…


C’est pas Paris, mais c’est pas pourri…

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 9 décembre, 2008
Tags: , , , ,

D’accord, j’admets, je regrette vachement le temps où je vivais à Paris. Si, vraiment.

Mais en fait, avoir ça à une demi-heure de voiture de chez soi, ça compense un peu :

sullens-08-1

Après, chacun fait ce qu’il veut, hein ? Ce matin par exemple, j’ai mis les peaux sous les skis et je suis monté un peu, pour voir. C’était bien. Rien de très littéraire, ni même de publicitaire, absolument pas rémunérateur, et pourtant bien quand même.

Je n’avais pas d’objectif, mais arrivé au sommet, il a bien fallu que je m’arrête.

Il y avait ça devant :

sullens-08-2

Et ça derrière (au sommet, on voit tout autour, c’est pour ça que c’est le sommet) :

sullens-08-3

Au sommet, je n’étais pas tout seul, puisqu’il y avait Job (le choucas, renseignez-vous), qui est venu becqueter mes fruits secs direct dans ma boîte. C’est ahurissant ce que ça ose, le choucas, en temps de crise.

sullens-08-7

Bon, j’ai nourri Job, j’ai décollé les peaux des planches, j’ai pris le temps de regarder autour… Qu’est-ce que vous auriez fait d’autre à ma place ? Pareil : je suis redescendu. Sauf que je n’étais pas le premier.

La voie normale était pourrie de traces que c’en était misère. Je n’allais quand même pas me gâcher les spatules dans de la trafolle toute vilaine. Vous auriez fait pareil, je suis sûr : suivre l’arrête vers l’est, et engager drè dans le pentu, sans trop regarder si ça tient. Évidemment, à cet endroit-là, ça craint un peu côté avalanches. Remarquez bien, c’est un peu pour ça que j’ai pu y faire la première trace dans 40 centimètres de fraîche toute vierge. Les autres, ils préfèrent la voie normale… Merci les autres !

sullens-08-41

Bon, c’est vrai, la coulée est un peu partie, et il a fallu que j’évacue sur la gauche avant que ça me rattrape les fesses. Mais quand même, c’était chouette. Et puis c’est ma première vraie trace dans le raide cette année.

D’autant qu’en-dessous, c’était juste la portion inaccessible de la combe nord. Que j’ai enquillée derechef, tout seul et tout content.

sullens-08-5

Voilà.

Bilan de l’affaire :

– à peine plus d’1 heure de voiture tout compris (CO2 mon amour)

– 2 heures de montée à petites foulées (et que je te prends une photo, et que je regarde c’est beau…)

– 15 minutes de tête-à-tête avec Job

– 10 à 12 minutes de descente bien avoinée…

… moi je dis, c’est pas Paris, mais c’est pas pourri comme journée. D’accord, pas une ligne d’écrite (à part celles-ci), mais les spatules dans la poudre, ça vaut bien le stylo ou le clavier, pour écrire des lettres d’amour à ma nature que j’aime.

Ah si tenez, j’oubliais : j’ai reçu les premières propositions de corrections pour un recueil de nouvelles à moi que j’ai (il va sortir un jour, je vous en reparlerai). Happy me !

Advertisements

10 Réponses to 'C’est pas Paris, mais c’est pas pourri…'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'C’est pas Paris, mais c’est pas pourri…'.

  1. martin said,

    Pas une ligne d’écrite peut-être mais bonjour l’oxygène pour la tête, j’en reprendrai bien deux bols !


  2. La neige c’est sacré ! Et bravo pour le recueil :o)

  3. Marc Vassart said,

    C’est pas un choucas mais un chocard à bec jaune!
    pas grave…
    marc

  4. Don Lorenjy said,

    Arf, merci Marc (Marc Vassart, c’est l’auteur du « Serval Noir » et des « Larmes étaient leur pardon », mais allez voir sur son site, c’est mieux dit).

    Et merci les autres : l’oxygène, c’est cadeau, j’en ai laissé tout plein, y a qu’à venir se servir (pas tous en même temps quand même), et le recueil ce sera tout bonheur, quand j’aurai fini les corrections, ce qui va bien me prendre jusqu’à 2009, mais le bravo de Loïs me va droit dans le coeur, merci.

  5. Nicolo said,

    A un moment, j’ai cru que c’était toi qu’on avait retrouvé mort au bas d’une piste noire.
    Me fait pas de fausses j… euh… d’inquiétudes comme ça, ok?
    Sinon que vivent les recueils et les anthologies, et Alléluia pour le tien.
    Que c’est chez qui que tu publies tout ça? (juste par curiosité scientifique)

  6. Don Lorenjy said,

    Sachez, maître Nicolo, que j’évite les pistes comme la peste (et vice versa), donc ne te réj… t’inquiète pas trop tôt.

    Quant à l’éditeur, on m’a demandé un peu de discrétion tant que le bébé n’est pas finalisé, ce que je comprends et respect. Mais compte sur moi pour claironner le moment venu (j’ai quand même une réputation de camelot de foire à tenir).

  7. EmmaBovary said,

    Merci pour l’oxygène, ça fait du bien! Surtout qu’ici, à Orléans,c’est plat et pollué… Bon le ski, je te le laisse, chui un peu traumatisée… Mais c’est beau toutes ses montagnes habillées pour l’hiver!

  8. Don Lorenjy said,

    C’est vrai, c’est beau. Après, on n’est pas obligé de skier, hein ?

  9. Denis said,

    Oh pauvre ! Avec la plume ou avec les skis, c’est toujours la frime, hein ?

  10. Scand said,

    Belles images et jolis mots : la frime a du bon, quand c’est bien porté.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :