Comme ça s'écrit…


Bananée !!!

Posted in Textes par Laurent Gidon sur 31 décembre, 2008

Les vœux sont de saison. Comme chaque année, mes proches ont reçu un petit texte écrit pour la circonstance, avec ce que j’ai de tripes, sinon de talent.

Comme je veux leur en conserver la primeur, mais que je vous aime aussi et vous souhaite tout le mieux que peut vous apporter l’an nouveau, voici le texte écrit pour 2006.

Ceux qui voudraient lire du neuf peuvent se reporter à Télérama, dont la dernière livraison 2008 propose des nouvelles de 11 auteurs racontant 2009. Et, tenez-vous bien, les deux grands Pierre de la SF française en sont (Bordage et Pelot). Une année qui commence bien, non ?

A bientôt en 2009…

Don Lo

Soufflons un peu…

La dernière flamme se dressait sans trembler dans l’air immobile. Épuisée ? Peut-être. Elle résistait depuis si longtemps. La veille, elles étaient encore deux à braver les courants malins qui plissaient l’air et couchaient les mèches des bougies. Résister. Comme ça, pour rien. Pour tenir jusqu’au bout. Nombreuses étaient celles qui avaient essayé. Jusqu’à aujourd’hui, une seule avait réussi. Pour l’instant.

Partout, des hommes, des femmes et des enfants même, qui déjà comprenaient un peu ces choses, s’étaient rassemblés en cet ultime instant pour tenter de la maintenir vivante. Cette flamme était la dernière de toutes. Vibrants petits flambeaux de leurs espoirs et de leurs résolutions.

Les souffles conjugués du temps et des promesses enfuies les avaient éteintes, une à une, implacablement. Malgré les efforts. Perdues dans le quotidien, les bonnes volontés en veille n’avaient pas suffi à les préserver. Certains s’impliquaient plus que d’autres. Certains pensaient pouvoir, par leur abnégation ou leur constance, maintenir les flammes. Voici quelques temps, un chevalier noir, tout d’armes et de convictions, s’était même levé de l’autre côté du monde. Il avait déclaré combattre le souffle de la barbarie alors qu’il n’avait sans doute affaire qu’à sa propre angoisse. Qui croissait, de flamme éteinte en flamme éteinte. La peur du puissant est plus dangereuse que la plainte du faible. Le monde s’en ressentait. Pourtant, le fier chevalier se battait lui aussi contre des moulins à vent dont les haleines cumulées mouchaient les flammes sans discontinuer.

D’autres avaient choisi de les protéger plus simplement, de leurs mains en berceaux ou de leurs pensées joyeuses. Ici on s’unissait, là on s’isolait. En vain. Personne, nulle part, ne détenait le secret, la solution qui protégerait les flammes encore vivantes contre les assauts du temps. D’aucuns disaient parfois qu’il ne servait à rien de lutter, que la patience et la résignation suffiraient à tout arranger. Se levait alors comme une marée de protestations : la patience, oui, mais pourquoi la résignation ? Et l’on se remettait en quête, avec encore plus de fébrilité. Agir, courir, brasser l’air… du vent ! De quoi éteindre jusqu’à la dernière flammèche.

A l’approche de la toute fin, on faisait bloc. Plus de dissensions, fini les divergences. Pas la paix, non, mais une trêve au moins. En l’honneur de la petite dernière que tous voulaient défendre de leurs vœux farouches.
Elle tenait. Toujours vaillante malgré l’expiration de chaque seconde enfuie, elle tenait. Encouragée par la solidarité chaleureuse de cette humanité à son chevet, elle tenait.
Pourtant un air léger s’insinua dans ce mur d’espérances éperdues. Il effleura les visages, caressa les mains tendues, puis fureta tendrement vers la mèche maintenant vacillante.

Et la dernière bougie s’éteignit…

… alors que dans un même souffle 365 autres s’allumaient.

2008

5 Réponses to 'Bananée !!!'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Bananée !!!'.


  1. Argh ! je ne l’ai pas encore reçu dans ma boîte aux lettres le Tel ! J’ai hâte de lire ces textes !

  2. Don Lorenjy said,

    Mmmh… le Bordage est un peu attendu (SF de dénonciation frontale), le Pelot aussi, d’une certaine manière, mais plus roublard.
    (et merci pour la carte)

  3. polipoterne said,

    Bonjour,
    un petit passage vers chez toi pour te souhaiter une belle nouvelle année.

    Porte toi bien…

  4. Don Lorenjy said,

    Merci, Ô visiteur multi-huis. Et laisse-moi te retourner ce bon vœu !

    (et excusez-moi tous de faire l’ours dans sa caverne, sans visiter vos jolis blogs depuis un moment : de la neige et des enfants, ça fait moins de temps pour l’écran)

  5. Irène Delse said,

    Un peu de lecture ?…

    Quelques liens vers des sites, blogues ou articles intéressants :

    Zali L. Falcam, qui est de retour après avoir combattu les puissances des ténèbres le service client de Free, fait un billet sur la guerre en Palestine, m’évitant ainsi d……


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :