Comme ça s'écrit…


Mais que recherche monsieur Sarkozy ?

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 5 février, 2009
Tags: , , ,

J’ai des amis chercheurs. Je dis ça au cas où les yeux et les oreilles de l’État passeraient dans le coin voir si je dis du mal de notre président : mes amis sont faciles à trouver, ils signent leurs actes et ne demandent qu’à être entendus, pas besoin de menacer quiconque ici.

Donc, j’ai des amis dans la recherche qui, à force de chercher, ont fini par trouver… le dernier discours de M. Sarkozy assez décevant, voire médiocre.

Voici où vous pouvez vous faire une opinion, en regardant le film du discours agrémenté de commentaires chiffrés.

Sur le fond, à chacun de se faire son idée, en pour ou en contre, je ne cherche pas à me faire des amis. Même sur la forme, on peu voir un problème, ou pas. Passons donc sur la gestuelle Parkinson et l’incessant besoin de s’agripper au comptoir. Passons sur le ton, toujours ironique, surtout lorsqu’il prend des accents de maître d’école pour tancer la médiocrité ou le mauvais usage de tel cadeau mirobolant du budget (mensonger d’ailleurs). Passons…

Et arrêtons-nous sur les raisons. Que recherche monsieur Sarkozy, à part énerver ouvertement les chercheurs et universitaires ? Car ce n’est pas une erreur diplomatique, mais bien une volonté délibérée, il est trop malin pour se planter à ce point.

Il peut chercher à détourner les chercheurs de leurs recherches (quand il manifestent, ils ne recherchent que des coups de matraques), pour prouver à échéance d’un an que tout ce qu’il avait dit aujourd’hui était juste.

Mais en fait, il s’en fout probablement. Il va dévaloriser la recherche française, pour mieux la découper avant de la vendre, pas cher, à ceux qui sont de toute façon prêts à l’acheter.

Mais qui ? Les entreprises, bien sûr, pour lesquelles il y a beaucoup plus à gagner en France avec des cerveaux dociles qu’avec des usines à délocaliser. Non, ce serait trop gros quand même ! Hein ?

Voilà, c’est tout : il va le faire, parce qu’il peut. Des voix vont s’opposer, il va les ignorer ou les tourner en dérision. Il peut. 53 % des Français l’ont élu pour ça. Il peut mentir, moquer, menacer, mépriser, ridiculiser, se contredire, se foutre de ce qu’on pense de lui. Il peut.  Alors il le fait, et en plus il rit.

Advertisements

7 Réponses to 'Mais que recherche monsieur Sarkozy ?'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Mais que recherche monsieur Sarkozy ?'.


  1. Y’a peut-être aussi un vague relent de frustré ? Un complexe d’infériorité mal digéré ? Parce que, quand on y pense, c’est plutôt noble d’être chercheur (par comparaison avec vendeur de plages de cerveaux disponibles pour la firme C*ka Cola et ses consoeurs…).

  2. Don Lorenjy said,

    Je me refuse à l’attaquer sur un autre plan que ce qu’il dit et fait. Sa personne le regarde, mais tout le reste NOUS regarde.


  3. Ah ben oui, mais tu avoueras que sa personne influence un iota ce qu’il dit et ce qu’il fait et boum, ça retombe sur nouz’aut pôvredenou. Il a quand même un problème avec la culture (j’ose même pas écrire la culture avec un grand K), il prône un peu, avec sa personnalité, une idéologie de réussite visible par une richesse affichée plus extérieure qu’intérieure (et je fais silence sur la laïcité qu’est pas en grande forme entre ses doigts, entre autres choses, comme l’expression journalistique, hou, la liste est longue).
    Au moment où je t’écris mon commentaire, j’entends à la radio les « Pécresse ! Démission ! » et le journaliste qui indique que la police a chargé les manifestants sans sommation…
    J’ai toujours détesté ceux qui attaquent Sarkozy sur le plan physique ou anecdotique, je trouve que c’est une pratique gratuite et improductive, et je ne l’ai jamais fait. Par contre, j’avoue que j’ai besoin de savoir comment il fonctionne, psychologiquement, de le décoder. Peut-être pour mieux saisir les situations dans lesquelles il sera le plus déstabilisé ? Parce qu’au fond, j’espère que, quand ma fille sera majeure, elle ne sera pas amenée à entrer dans un bureau de vote ou le nom de N. S. se trouverait encore sur un bulletin ? (c’est le moment où je croise les doigts en jetant du sel par-dessus mon épaule gauche, on a les gris-gris qu’on peut).

  4. Azarian said,

    L’analyse est, bien que pessimiste, tout à fait plausible et réaliste (vu le copinage de notre chers président). Et franchement j’ose espérer (sans conviction) que tu te trompes, étant directement concerné en la matière.
    Pourtant, c’est vrai quoi de mieux que dynamiter un système pour le remplacer par le sien. Après avoir dynamité la gauche, après avoir dynamité l’école primaire et j’en passe le tour de la recherche doit en effet être venu…
    Maintenant espérons que les Français auront compris pour les prochaines élections.

  5. Lunatik said,

    Les Français auront peut être compris (quoi que…) mais s’il n’y a plus personne en face d’un peu solide pour qui voter, on est repartis pour encore 5 ans de kupidité et de sarkasmes sarkoziens.
    Au moins.

  6. Don Lorenjy said,

    Pfff… vous me déprimez.
    Je suis sûr qu’il y a moyen de renverser la vapeur.
    Non ?
    Déjà, il y a 14 ans, j’imaginais repeindre Chirac en vert. On pourrait peut-être essayer de transformer notre président actuel en humain ?

  7. Lunatik said,

    Geppetto a certes réussi à donner vie à un pantin de bois mais faire battre un kaillou au rythme d’un cœur humain, ça risque d’être une autre paire de manches…
    (Faut que j’arrête avec mes k sinon je vais devoir supprimer celui de mon pseudo pour faire bonne mesure)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :