Comme ça s'écrit…


Lettre au livre numérique

Posted in Lecture par Laurent Gidon sur 17 février, 2009

Messieurs les livres numériques,

Sans même vous avoir eu en main, je vous aime déjà.
(j’ai pu voir l’un d’entre vous dans une grande surface pseudo culturelle, mais ces andouilles vous avaient enchâssé dans un carcan de Plexiglas qui empêchait de vous soupeser, sans parler de vous caresser)
C’est vrai, vous me plaisez, vous êtes un peu écolos (encore que…), pratiques, pas voraces en énergie, jolis, léger, trendies, et tout et tout.

Alors pourquoi n’ai-je pas encore craqué ?
Il y a le prix, mais pas que.
La guerre des formats (propriétaires / ouverts) ? Bof…
Les balbutiements technologiques ? Non, pas vraiment, ça fonctionne, même si ce n’est pas parfait.
Alors quoi ?

Ben… rien.
Si, tenez, une chose : vous ne me faites pas rêver. Alors qu’il manque juste un poil de fesse pour que.

Tenez, je vous donne une idée : au lieu de n’avoir qu’un seul joli écran, mettez m’en deux, et là, je rêve.
Oui, deux écrans. Pour quoi faire ? Pour lire un livre en oubliant définitivement votre côté bêtement technique.

Imaginez un duo d’écrans reliés par une couverture souple.
Vous l’ouvrez, il s’allume, à la page où vous l’aviez refermé.
La page ? Non, mieux : la double page, la vraie, avec la paire à gauche et l’impaire à droite.
Ou alors deux pages de deux ouvrages différents, que je pourrais ainsi comparer (deux traductions, ou une page texte et une image, enfin, vous voyez, hein ?).
Bien sûr, on pourrait sortir l’un des deux écrans de la couverture pour avoir une version nomade et légère de l’appareil, en plus de la version de salon (enfin, de bibliothèque).
Et aussi, on pourrait prendre des notes avec un stylet, marquer et commenter un passage, sauter vers d’autres textes grâce à des liens hypertexte, tout ça.
Là, je dirais banco !

Bon, je ne dois pas être le premier à donner mon avis.
Mais le coup du double écran, j’y crois bien. En plus, si je me souviens un peu de mes cours de pricing, on sera loin d’atteindre le double du prix de vente d’un écran simple.

Pensez-y, messieurs les livres numériques. Pour l’instant, vous n’êtes que de la technologie. Il ne vous reste qu’à gagner un peu d’âme, même s’il vous faut la chercher dans de l’irrationnel.

Votre dévoué,
Don Lo

Publicités

3 Réponses to 'Lettre au livre numérique'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Lettre au livre numérique'.

  1. Irène said,

    En fait, ton truc de rêve, ça existe. Ça s’appelle un écran d’ordinateur, avec deux fenêtres ouvertes…

    OK, ok, je —> [ ]

  2. Don Lorenjy said,

    Irène, t’es vilaine : si j’ouvre deux fenêtres par ce temps, j’attrape une double crève !

  3. Irène said,

    Ah, maintenant je comprends pourquoi Windows est nocif… :p


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :