Comme ça s'écrit…


Évidemment!

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 19 février, 2009

En lisant le titre l’article du Monde relatant que les accusés du meurtre d’Anna Politkovskaïa avaient été acquittés, je me suis tout de suite dit « Évidemment! »

Évidemment, dans la Russie d’aujourd’hui, les meurtriers d’une journaliste qui égratignait le pouvoir ne seront ni retrouvés, ni jugés, et surtout pas condamnés. Évidemment, les affirmations péremptoires du président russe concernant l’enquête qui serait diligentée ne servaient qu’à masquer sa jubilation à voir au sol la dépouille de celle qui l’énervait tant. D’ailleurs, je suis sûr qu’en lançant ces affirmations péremptoires, il ne pouvait pas croiser les doigts derrière le dos puisqu’ils tenaient une flute à Champagne pour fêter ça, évidemment.

Les évidences c’est bon, mangez-en !

Et puis, il y avait une certaine jouissance à se dire que tout ce qu’on pensait sur ce pays, forcément violent, dictatorial et maffieux, était bien vrai. La preuve, les meurtriers étaient acquittés ! Ce n’est pas en France que ça se passerait comme ça, tenez ! On pouvait retourner dormir tranquille en continuant de mépriser sereinement (et évidemment) les Russes, leur pouvoir, et leur justice.  Et toc !

Mais heureusement, on n’est pas obligé de penser à l’emporte-pièce, ni de souligner les évidences trop flatteuses.

Parce que la justice russe a statué sur une absence de preuves matérielles, ce qui est normal, oui, là-bas aussi.

Parce que les accusés étaient peut-être des lampistes, ou pire : des boucs émissaires (tchétchènes) désignés par le pouvoir pour lier ce meurtre à des opérations toujours en cours. Mais je parle sans doute de ce que je ne connais pas.

Parce que je ne connais rien non plus au dossier ni aux débats qui se sont peut-être tenus avec plus de dignité que ceux décrits dans le beau film « L’abolition » vu récemment à la télé, et que mes premières évidences tenaient plus du préjugé que de la réalité.

Parce que, enfin, relaxer d’éventuels coupables c’est mal, mais c’est mieux qu’enchrister des innocents, surtout quand on connaît un peu les prisons russes (qui n’ont rien à apprendre aux françaises, merci). Et même là, je ne fais que répéter des on-dits, alors…

Alors, repose en paix, Anna, ton assassin court toujours, mais une certaine justice s’est penchée sur ton cas, et je suis sûr que ça te fait chaud.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :