Comme ça s'écrit…


Littérature printanière

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 17 mars, 2009
Tags: , , , , ,

Il va falloir vous y faire : amateurs du beau verbe et de la langue enchantée, vous n’êtes plus en majorité lors de vos passages en ces lieux.

Oui, depuis hier, mon billet titré « A l’ombre des morilles en fleur » est devenu le plus lu de ce blog, devant celui traitant de la polémique au sujet de Thierry Magnier, déjà vieille d’un an voire plus.

Oui, les internautes cherchant une méthode infaillible pour dégotter de la morille fraîche viennent en masse, bernés par cet air de printemps et mon titre provocateur.

Oui, le jardin revit, la primevère pousse la chansonnette, et même le salon du livre en boîte n’a pas réussi à m’éloigner de cette nature qui me revigore en pleine montée de sève, alors que flûte, j’ai quand même une nouvelle à écrire pour la fin mars (vous avez bien lu, un inconscient m’a commandé une nouvelle, ça fait déjà un an, et je batifole dans la luzerne à peine éveillée au lieu de produire du jus de clavier).

Oui, la littérature et l’imaginaire, on s’en talque, ce qui compte c’est de bouffer, et pour ça il faut chasser l’ascomycète sauvage.

Oui, alors que le monde et l’homme s’entretuent dans d’horribles souffrances, alors que la vie n’est que ce que l’on en fait (c’est à dire rien ou pire, dans la plupart des cas), alors que l’on crève de ne plus lire de belles histoires puisque la mode est à l’horrible thriller post-apo nous narrant notre navrante fin, on se presse ici dans l’espoir d’y découvrir quelque champignon crépu goûtu à sauter au beurre avec une pressée d’ail.

Finalement, c’est réconfortant.

J’allais le dire, et d’ailleurs j’y retourne.

Publicités

7 Réponses to 'Littérature printanière'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Littérature printanière'.

  1. Yap said,

    Alors comme ça tu t’y prends au dernier moment pour pondre ta prose ? Tu sais que ça pourrait être taxé de je-m’en-foutisme, ça ? Ah ! si tes lecteurs savaient avec quelle nonchalance tu produit les œuvres qu’eux-mêmes lisent avec ferveur, ils… ben je sais pas, en fait.

  2. Don Lorenjy said,

    Moi non plus.
    On continue pareil alors ?

  3. Yap said,

    Ma foi, tant que tout le monde y trouve son compte…

  4. Don Lorenjy said,

    Alors le monde est vraiment petit 😉

  5. pagesapages said,

    Bonjour,
    je suis à la rechercher d’une recette de morilles au vin blanc.
    Je suis extrêmement désappointée par le peu de services offerts par votre blog sur ce sujet.
    En plus, j’ai faim.
    C’est un scandale.
    🙂

  6. Don Lorenjy said,

    Cher Monsieur (Madame ?) Pagesapages,
    C’est gâcher des morilles avec du vin blanc qui est un scandale !
    La faim n’excuse pas tout.
    Restant à votre disposition pour toute demande raisonnable, je vous salue avec le respect qui pourtant ne vous est pas dû, cuistre !

    Ceci dit, un petit coup de blanc assez sec mais joufflu pour accompagner les morilles juste sautées au beurre, ça peut le faire… On reste copains ?

    Allez Kiki, merci d’être passée 😉

  7. pagesapages said,

    Gasp ! Je suis démasquée ! Aaahhhhhh……
    (et elle disparut dans un tourbillon de fumée verdâtre qui curieusement sentait le champignon)
    🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :