Comme ça s'écrit…


La SF qui va (enfin) sauver le monde

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 1 avril, 2009
Tags: , , ,

Voilà, ça y est, ça nous manquait, mais c’est fait : un collectif d’auteurs de science-fiction a décidé de tourner le dos aux facilités de leur genre (souvent empruntées au thriller ou au roman de guerre) pour s’intéresser à une prospective plus utile, attachée à défricher et proposer de vraies solutions aux problèmes de notre monde.

Fini de tirer des sornettes d’alarme, fini les guerres galactiques, les gentillesses post-apocalyptiques, les uchronies bagarreuses, le cyberpunk massacreur et le planète opéra boum. On va penser po-si-tif ! Et ils vont l’écrire.
Nous allons enfin découvrir de quoi l’avenir pourrait être fait, et non défait. Au lieu de (pré)-voir , dans toutes les anticipations, nos arrière-petits-enfants s’entre-tuer, se torturer, se dépecer, se faire exterminer par des martiens à rictus ou par des catastrophes planétaires, nous aurons le plaisir de les suivre à la découverte de nouvelles façons de vivre ensemble, de se frotter les uns aux autres, de se parler, et accessoirement de se tirer du guêpier où nos errements les auront fourrés.

Ce nouveau courant, qu’on appelle déjà New Rub de l’autre côté de la toile, est appelé à faire fureur.
Il est vrai qu’il était temps. D’abord, à force d’imaginer le pire, les auteurs de toutes les mouvances SF précédentes avaient fini par le faire arriver, ce que nous constatons tous les jours un peu plus.
Et puis, si l’une des solutions littéraires, encore à expérimenter par ces nouveaux abolitionnistes des frontières humaines, réussit à prouver son efficacité dans la réalité, il faudra bien avouer que ce sera notre première et seule planche de salut. Un avenir radieux s’ouvre à nous, et ça commence aujourd’hui.

poisson_bocal

Publicités

2 Réponses to 'La SF qui va (enfin) sauver le monde'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'La SF qui va (enfin) sauver le monde'.

  1. Don Lorenjy said,

    Arrêtez de venir rêver sur cette page : c’était un poisson d’avril !


  2. […] que que ces chercheurs d’or ont trouvé leur pépite, notamment ici. Surtout, j’admire leur attachement à faire sourire leurs contemporains le jour dit et les […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :