Comme ça s'écrit…


This is not entertainment

Edit : après contact avec Thomas Day, il appert que son message cité ci-dessous n’était rien d’autre qu’une pub très sympa pour la future sortie de Djeeb le Chanceur.

Ce qui fait de moi un grand idiot parano, alors que lui reste l’auteur de This is not America, que je vous conseille.

Je laisse ce billet intact pour bien me rappeler combien je suis bête et prompt à le montrer.

J’ai parfois l’air de faire le malin, comme ça, mais en fait il m’arrive de ne pas être très fin. Je me trompe sur les gens et leurs intentions, je m’engouffre dans les pièges en sifflotant, je me tape sur les doigts avec un marteau (ça n’a rien à voir, mais ça m’arrive). Donc, quand j’ai lu sur un forum que Thomas Day listait le prochain Don Lorenjy parmi les livres SF 100% divertissants à paraître, j’ai d’abord pensé qu’il était sympa, vraiment.

Il faut savoir que Thomas Day, c’est le nom de plume de Gilles Dumay, directeur de la collection Lunes d’encre, chez Denoël. Un pro, respecté pour la qualité de son travail, et qui porte des t-shirts bien trouants à l’occasion. Il avait lu Djeeb le Chanceur, en avait pensé assez de bien pour m’appeler et me dire que, même s’il ne pouvait pas le publier dans sa collection, il était prêt à le présenter chez d’autres éditeurs de ses amis. Entre temps, le contact avec Célia Chazel s’était noué, je n’ai donc pu que le remercier sans aller plus loin. D’où ma joie lorsqu’au détour d’un forum il cite mon Djeeb. 100 % divertissant, en plus. J’adhère.

Et puis… Et puis, quelques questions de forumeurs plus loin, j’ai l’impression que c’était juste une blague, un peu mauvaise, la formulation tendant à rappeler un razzie obtenu par Mnémos. Et comme j’ai tout de suite foncé pour appuyer cette offre de promo gratuite, je passe publiquement pour ce que je suis : provincial.

Maintenant, je ne sais plus. J’ai envie de lui voter la confiance, à Thomas Day.

Je viens de lire son dernier recueil, This is not America. Malgré deux nouvelles que j’ai trouvées dispensables (l’une un peu ennuyeuse, l’autre moralisatrice), il y avait cet American drug trip qui m’a vraiment mis le cœur en joie. Un truc bien vif, sans morale, traité comme un roman noir, gouailleur et plein de mauvais esprit. Tenez, il m’a rappelé l’Apocalypse selon Huxley de Jérôme Noirez, dans Ouvre-toi ! Une référence dans le décalage par rapport à l’environnement. Quelqu’un qui écrit ça sans s’occuper du qu’en dira-t-on ne peut avoir des intentions frauduleuses quant à mon Djeeb.

Mais il y a autre chose. 100% divertissant, ça me va bien comme qualification pour les aventures du Chanceur. Je ne sais pas si Thomas Day donne un tour positif à cette notion de divertissement. Je ne saurai sans doute jamais, sauf à lui demander. Mais moi oui, à 100%. Peut-être qu’il se paie gentiment ma fiole et surtout celle de mon éditeur. Mais ce n’est pas si grave, s’il a raison.

Parce que Djeeb, c’est ça : du pur divertissement, mais traité sérieusement. Pas prise de tête, comme on dit chez les anciens djeuns. C’est une histoire, seulement une histoire, avec du jus, du décor, de l’action, du goût et des odeurs, juste pour passer un bon moment, ailleurs, très ailleurs. Ça se lit sans se poser d’autres questions que « qu’est-ce qui se passe après ? » D’ailleurs, je l’ai écrit comme ça.
Bien sûr, en cherchant, on peut y trouver ma vision de l’homme et du monde, bien sûr. Mais ce n’est pas un dossier, un signal d’alarme ou le livre qui va changer votre vie. Juste l’embellir un peu, le temps de la lecture. En tout cas, c’est ainsi que je le vois.
Alors, si certains veulent s’en moquer en douce, tant pis. Constatant l’affront probable, Djeeb – le personnage – n’irait pas se fourvoyer à en demander réparation sur le pré. Il prendrait une longue inspiration, ferait le vide pour mieux percevoir l’harmonie qui l’entoure et s’imprégner de ce qui la trouble, puis trouverait en lui la pensée, le geste ou le son qui rétablirait l’unité. Il observerait alors avec une douce satisfaction ce retour aux valeurs esthétiques qui guident chaque instant de sa vie, et plus rien n’aurait d’importance.
Et moi… Eh bien, moi je ne suis pas Djeeb. Alors Thomas, Gilles, si vous passez par là, vous m’expliquez ?

Advertisements

15 Réponses to 'This is not entertainment'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'This is not entertainment'.

  1. Lhisbei said,

    En tout cas il ne pourra peut être pas s’expliquer ce week-end : il est au festival Trolls et Légendes à Mons Belgium … 😉
    On est toujours le con de quelqu’un parait-il (attention je ne dis pas que …) alors Djeeb a bien raison de respirer un coup … et de tourner les talons. ça ne vaut pas autre chose.

  2. Lucie said,

    Je te souhaite le razzie !! Vraiment, du fond du coeur. Ca fait des années que j’essaye d’en obtenir un, mais pas moyen, au mieux, je suis nominée 😦

    Dommage, c’est le seul moyen de percer, dans ce milieu. D’ailleurs, la première fois que j’ai été nominée (heu… la seule, même, peut-être ?) des vrais pros (j’entends par là des vrais pros) m’ont félicitée : j’étais rentrée dans la cour des grands. Et ensuite, des tas de portes se sont ouvertes devant moi.

    Ils ont un réel talent de défricheur de talents, chez les razmen, vraiment !

    Alors bonne chance à toi et à Djeeb ;-)))

    PS : vas-tu à Epinal ?

  3. Don Lorenjy said,

    Merci, l’une et l’autre. Comme je disais, j’ai bien envie de faire confiance à Thomas. Déjà, c’est sympa de sa part de faire connaître un inconnu, et comme tu dis, Lucie, même un Razzie peut y contribuer. Si tu le vois à Mons, Lhisbei, pose-lui la question 😉
    (non, pas d’Epinal pour moi, pas assez de sous 😦 )

  4. Irène said,

    Non, non, c’est la classe, en fait: Mr Thomas « Gilles Dumay » Day te met dans une liste de livres traduits, forcément de l’anglo-saxon vu qu’il cite l’auteur Don Lorenjy! En plus, il dit que ton bouquin de fantasy est de la SF. Dans ce cercle, ce sont deux marques de qualité!! 😉

    (Je suis 100% sérieuse, quand je dis ça. Vous en doutez??)

  5. Lucie said,

    Ceci dit, je suis allée voir le message depuis ma réponse (oui j’aurais pu avant, mais ça aurait été moins rigolo) et il semble plutôt positif, ce message ! Pas forcément d’idée sournoise derrière !

  6. Don Lorenjy said,

    Oups, alors selon vous, j’aurais mauvais esprit, et soupçonneux en plus ?
    Le message qui m’a mis la puce à l’oreille, c’est celui où Thomas confirme qu’il a bien voulu dire « traduit », référence au Razzie, et la remarque de Fat Freddy’s Cat sur la SF 100% divertissante m’a collé le doute sur l’aspect positif de cette qualification.
    Comme quoi, je ferais mieux de mettre tout ça dans ma poche avec mon mouchoir dessus et demander à Gilles un jour ou l’autre. Mais ça m’a donné matière à un billet.

  7. Lucie said,

    Oui, oui, c’est vrai que c’est louche, mais en te lisant, je m’attendais à pire 😀

  8. Yap said,

    Moi non plus je n’ai pas vu malice dans les propos de TD.

    > Le message qui m’a mis la puce à l’oreille, c’est celui où Thomas confirme qu’il a bien voulu dire “traduit”
    Eh bien, moi j’ai compris ce message dans l’autre sens. Si tu regardes la citation juste avant, soit tu considères qu’il répond à la première phrase (« je pense que l’idée, c’était surtout des titres disponibles en français »), ce que tu sembles faire, soit tu considères qu’il répond à la seconde (« Mais je m’avance probablement. »), ce qui *semblerait* plus logique.

  9. Don Lorenjy said,

    OK, OK… Au temps (autant ?) pour moi. Je disais bien en préambule du billet que je ne suis pas très fin. Heureusement que vous êtes là, précieux amis 🙂

  10. Yap said,

    Et voilà, à partir de rien, tu as provoqué une mini-tempête dans le petit monde de la SFFF, des inimitiés vont se créer, des gens vont se taper dessus… Bien vu, le buzz pour la sortie de Djeeb.
    Plus sérieusement, ça m’arrive aussi de lire (et d’écrire ?) en travers et de mal interpréter les dires sur les forums.

  11. Yap said,

    Et voilà, à partir de rien, tu as provoqué une mini-tempête dans le petit monde de la SFFF, des inimitiés vont se créer, des gens vont se taper dessus… Bien vu, le buzz pour la sortie de Djeeb.
    Plus sérieusement, ça m’arrive aussi de lire (et d’écrire ?) en travers et de mal interpréter les dires sur les forums.

  12. Don Lorenjy said,

    C’est confirmé, vous aviez raison, Thomas Day voulait juste être sympa. Un tsunami d’excuses de ma part va étaler les quelques vaguelettes qu’aura pu lever ce billet malencontreux.

    Comment ai-je pu douter, moi qui crois en tout ?
    Gilles… non, rien. Si : les bières seront pour moi.

  13. Lucie said,

    Voilà, tu as dit le mot « voulait être sympa ». Et comme il n’a pas l’habitude, il ne sait pas s’y prendre. Faut pas lui en vouloir, ça va venir 😀

    • Don Lorenjy said,

      Oh, Lucie, quand tu veux être teigne 😉
      Je veux bien m’excuser pour mes bourdes, mais tu te débrouilleras avec ton “il n’a pas l’habitude”.

  14. Lucie said,

    ^_____^


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :