Comme ça s'écrit…


Mon influence à moi (que j’ai)

Posted in Djeeb par Laurent Gidon sur 11 juin, 2009
Tags: , , ,

La taille des événements n’a rien à voir avec leur retentissement, au moins dans l’intime.
Hier, par exemple, j’ai reçu un livre. Rien de bouleversifiant. Et pourtant, ça m’a tout retourné, sur le thème « J’existe, la vache, j’influe sur le monde ! »

J’arrête tout de suite les esprits galopants qui croient voir venir le sujet du billet : non, je n’ai pas reçu les premiers exemplaires de Djeeb le Chanceur. Il est chez l’imprimeur, qui le bichonne. Et si mon allocution du jour est promotionnelle, ce sera par un chemin bien détourné.

Donc, j’ai reçu un livre. Comme deux gouttes d’eau, de Tana French. Ce n’est pas tellement le livre en lui-même qui m’a tout retourné, c’est la raison de sa réception : Silvana Bergonzi, attachée de presse chez l’éditeur du livre (Michel Lafon), m’a repéré comme blogueur d’obédience littéraire, et me considère comme suffisamment influent pour m’envoyer des livres, comme ça, pour que je m’en fasse une idée et que je la partage. Merci, Silvana, vraiment. Ça fait chaud d’exister.

Si vous voulez mon avis, Silvana fait très bien son travail. Ce livre, je vais le lire, et je vous dirai quoi, le moment venu.
Chez Mnémos, il y a aussi une responsable de la communication. Une grande et jolie Claire, qui fait aussi très bien son travail. Elle se démène pour que plein de gens, des libraires, mais aussi des journalistes, des lecteurs influents, des ratons laveurs, soient intéressés par Djeeb le Chanceur, le lisent, s’en fassent une idée et la partagent.

Mon idée sur Djeeb, vous la connaissez déjà (c’est de la balle, pur bonheur, ce que j’ai écrit de mieux, parole !). J’espère juste que j’aurai assez d’influence pour vous donner envie de vous faire la vôtre. Et quand je lirai votre avis, ici ou là, ça va me résonner très fort dans l’intime.

5 Réponses to 'Mon influence à moi (que j’ai)'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Mon influence à moi (que j’ai)'.

  1. elisabeth said,

    Je n’ai pas le temps de lire en ce moment mais j’espère bien me rattraper quand je serai à la retraite, tranquille. J’aime lire et j’aime écrire également : bon dimanche.

    • Don Lorenjy said,

      Ah… le temps, c’est ce qu’on en fait. Si j’en avais plus, j’en perdrais plus 😉

  2. Irène said,

    Tiens, moi aussi, j’avais été sollicitée par une attachée de presse de Michel Lafon, mais je n’ai pas donné suite. Vu le genre de titres proposés, j’aurai probablement été amenée à en dire du mal. (Comme celui de Tana French, pour lequel j’ai eu la curiosité de faire un tour sur Amazon.co.uk et qui m’a donné envie de fuir…)

    • Don Lorenjy said,

      Pour l’instant, ça ressemble comme deux gouttes d’eau à un honnête page turner.


  3. […] parler de mon livre à moi. Je vais donc vous causer de Comme deux gouttes d’eau, de Tana French. Rappelez-vous, Silvana Bergonzi, de chez Michel Lafon, avait eu la gentillesse et l’intelligence de […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :