Comme ça s'écrit…


Du rythme, du cadre, et de l’écriture

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 3 août, 2009
Tags: , , , ,

Vous allez voir, c’est passionnant la vie d’écriveur.
Autour de 7h00 : réveil sans artifice, rêvasserie autour des personnages d’histoires en cours
8h00 : préparer le petit déj des kids, prendre le mien sous la véranda face au pré à vaches en regardant les hirondelles
8h30 : écriture de Djeeb 2 (nom de code temporaire : Capitaine Djeeb) dans la grande salle de l’annexe, avec un objectif de 15 000 caractères par jour
10h30, bise à ma douce, activités diverses suivant horaire des marées et conditions de vent (plage, planche, tournoi de ping pong…)
12h00 : écriture à l’ombre de l’annexe (ou à l’abri de la pluie…)
13h00 : apéro avec beau-papa (cave à whisky king size !), repas en famille (12 personnes) sous la véranda ou dans la grande cour
14h00 : écriture pendant que toute la maison sieste, ou planche selon horaire des marées et conditions de vent
16h00 : activités diverses (idem…)
18h00 : footing papote avec mon fils aîné qui suit à vélo
19h00 : écriture, collecte des mails, zonage sur forums, suivant avancée des 15 000 caractères contractuels
20h00 : repas en famille sous la véranda
21h00 : couchage bisou des kids, tarot ou film, pompage de bière, pipe (de bruyère)
23h00 : coucouche câlin si 15 000 caractères précités abattus. Sinon, tape-tape clavier au lit. Puis cap dodo en rêvassant aux scènes et dialogues à écrire le lendemain.

Voilà, dit comme ça, c’est mortel passionnant, non ?

Sauf que c’est ainsi que Djeeb le Chanceur a été écrit l’été dernier, sans s’en faire plus que ça, et que Capitaine Djeeb est en train d’apparaître sur l’écran. On me demande parfois (pas vous, je sais, vous vous en tapez le fion) comment on trouve le temps d’écrire, comment on s’organise. C’est simple : on prend un chausse-pied et on fait rentrer le livre à venir dans la journée type des vacances.
Il paraît que Fred Vargas fait pareil, qu’elle pond ses romans en trois semaines l’été. Pareil.

Après, question cadre, ce n’est pas neutre. En reprenant l’évolution du boulot sur Djeeb 1, je me suis aperçu que les deux premiers tiers, que je pourrais qualifier de solaires, ou d’ascensionnels, ont été écrits ici, dans ce coin de bocage normand. Alors que la fin, plus sombre, a vu le jour (ou la nuit) une fois rentré en montagnie.
On en conclura ce qu’on voudra. J’aime bien mes deux maisons. Mais le temps n’y coule pas pareil. Et l’écriture aussi.

Publicités

17 Réponses to 'Du rythme, du cadre, et de l’écriture'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Du rythme, du cadre, et de l’écriture'.

  1. le koala said,

    « 18h00 : footing papote avec mon fils aîné qui suit à vélo »

    M’ouais !! Tu parles !
    J’suis persuadé que c’est le contraire … 😉

    • Don Lorenjy said,

      Fichtre, c’est vrai. Comment tu fais ? T’es voyant ?

  2. Yap said,

    Tu sais qu’à la fin, le Diable te demandera ton âme ? Et tu ne pourras pas te désister.
    Bon, je vais prendre exemple sur toi. Juste, toi, tu caserais où « 9h-19h : boulot pour mon patron » ?

    • Don Lorenjy said,

      L’écriveur en vacances n’a qu’un patron : le vent ! Et aujourd’hui, il souffle (alors j’y vais)

  3. Lunatik said,

    Vu comme ça, ça a l’air fastoche, fingers in ze nose, même pas peur.
    Moi il me faut une semaine (ou presque) pour 15 000 caractères.
    Et encore, je fais pas de planche et j’ai pas de petite famille à dorloter…

  4. Lunatik said,

    Je me prononcerai après avoir lu Djeeb…


  5. J’ose espérer que vous écrivez mieux que Fred Vargas. Enfin ce n’est peut-être pas le même type de littérature non plus. Mais disons « trois semaines » pour écrire un roman, comme-ci ou comme-ça, ne peut que convoquer, à mon sens, la notion de « gare » ou, mettons, d’ « easy reading ».. Ce qui par ailleurs se vend très bien, mais ça c’est un autre problème 🙂

    • Don Lorenjy said,

      Ouille ! Gare à moi si je commets de la sous-littérature.
      Disons que, s’il faut 3 semaines à Vargas, il me faut 2 mois. C’est donc mieux, hein ?

  6. Lunatik said,

    Moi j’aimerais bien sous-littératurer aussi bien que Vargas…
    *soupir*

    • Don Lorenjy said,

      De la régularité en toute chose, mon cher. Et vous y parviendrez (foi de moi !)

  7. Travis said,

    Il est presque 14h30 donc notre Don Lo doit être devant son clavier pour atteindre les 15 000 journalier. Si il répond avant 19h c’est que le planning n’est pas respecté. En tout cas bonne planche si c’est le cas.

    • Don Lorenjy said,

      Pluie, donc 15000 abattus plus tôt. Merci de me surveiller 😉

  8. Blue Jam said,

    Cela ressemble à la vie mais en mieux 😉

  9. azarian said,

    C’est donc ça la méthode Don Lo !

    PS: et la lecture d’une 20taine de textes (+critique) c’est où dans le planning 😉

    • Don Lorenjy said,

      Je les lis, je les lis. Je ris peu mais je les lis.
      Pour la critique, faudra pas m’en demander trop : je n’aime pas être méchant.

  10. azarian said,

    oO ca va faire mal 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :