Comme ça s'écrit…


Disséquons le sentiment amoureux (peuchère !)

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 14 septembre, 2009
Tags: , , ,

Il y a un truc qui me gondole la rate lorsque je lis des magazines littéraires, ou des pages littéraires dans des magazines tout courts. C’est l’expression consacrée pour saluer la performance d’un auteur versé dans la love story : « l’acuité avec laquelle il dissèque le sentiment amoureux ».

Je n’ai rien contre les romans parlant d’amour, de manque d’amour, des douleurs de l’amour, des plaisirs de l’amour, des errements de l’amour, de l’amour toujours, de tout l’amour que j’ai pour toi… et rien contre leurs auteurs. J’en ai d’ailleurs rencontré quelques uns, dans un salon dont le thème était – devinez quoi ? – les lettres et l’amour.

Non, ce qui me débusque les zygos, c’est la façon dont on se croit obligé d’en parler, quand on est censé être un professionnel sérieux du journalisme littéraire, pour justifier le plaisir qu’on peut prendre à la lecture de ces histoires souvent teintées d’auto-fiction, et bien banales si vous m’en croyez mignonne.

Alors comme ça, l’auteur dissèque. Et avec acuité, en plus. De quoi justifier l’expression concomitante de « littérature au scalpel ». Franchement, dès que je lis ça dans une critique je sais que le roman va m’écœurer. Même correctement disséqué, le cadavre du sentiment amoureux sent la charogne. Je préfère le vivre en vrai et laisser le critique prendre son pied, mais sérieusement, en s’assurant qu’il n’a pas taché le caleçon ou versé une larme sur du Collection Arlequin.

Il y a quand même une chose que la fréquentation dudit salon m’a apprise (encore que je m’en doutais) : le sentiment amoureux acuitemment disséqué, le public aime ça. Il en bouffe, le public. Il en redemande, il fait la queue devant les auteurs labélisés  « croque-mort sentimentaux » pour qu’ils leur signent leur tranche de sentiment amoureux scalpelisé.

Vous savez quoi ? Je suis envieux. Je vais écrire des romans d’amour.
Pas tout de suite, bien sûr. Il faut d’abord que je finisse un truc avec du Djeeb dedans. Et puis une idée de polar qui me trotte. Et aussi Aria 3, puisque le 2 est écrit et que même si Le Navire ne le prendra plus sous ses voiles, j’aime finir ce que j’ai commencé… Mais alors après, oui, un roman d’amour, je vais le faire. Parce que c’est pas si con, et que ça se vend. Donc ça se lit. Et être lu, j’aime ça. Disséquez-moi !

Publicités

7 Réponses to 'Disséquons le sentiment amoureux (peuchère !)'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Disséquons le sentiment amoureux (peuchère !)'.

  1. Travis said,

    Don Lo dissèque les pseudos avis des journaleux, et ça fait du bien.

    Sinon un polar! ça c’est une bonne nouvelle, j’aime quand un auteur me surprenne. Wait and See.

    • Don Lorenjy said,

      Wait and see, comme tu dis : ce polar, faut encore l’écrire (mais j’ai le titre : Roc Tombal).

  2. le koala said,

    Bravo Don. Le public en redemande, certes, mais quel public ?? Là je renvoie (pub personnelle coupable) à mon dernier billet sur la féminisation du lectorat. Ca ne me semble pas étranger à votre constat, il faut dire ce qui est. Ah là là (soupir)! Décidément on ne changera pas nos femmes.

    • Don Lorenjy said,

      Non, on ne les changera pas (en tout cas, je ne change pas la mienne, elle me plaît comme ça). Je crois plus à la féminisation du marketage des livres. Il me semble que les femmes ont toujours beaucoup lu, mais qu’elle sont la cible d’une véritable offensive des vendeurs de papier.

  3. Azarian said,

    si tu te lances. quelques recommandations : – d’abord tuer l’amour avant de le disséquer tu as le choix euthanasie pharmaceutique, ou meurtre balistique, parfois pour tuer l’amour une simple flatulence suffit.
    – des bons outils pour avoir la peau de l’amour avant même de l’avoir tué 😉
    – enfin préméditer l’amour pour pas se faire pincer. C’est pas le plus dure la plus part des gens prémédites a longueur de journées en lisant des bouquins souvent.

    • Don Lorenjy said,

      J’ai pris note, merci (les RG aussi, je crois)

  4. Alsem said,

    Chouette article et si vrai.
    Sinon content de savoir qu’il va y avoir une suite pour le Chanceur !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :