Comme ça s'écrit…


Un cheval et demi

Posted in Lecture par Laurent Gidon sur 24 janvier, 2010
Tags: , , , , ,

Aujourd’hui, c’est lecture (on est dimanche). Il y a bientôt un mois que j’ai refermé Trois chevaux, de Erri De Luca. Il est temps d’en parler.

Erri De Luca, je le surveille du coin de l’œil depuis un moment. Les critiques apologétiques m’ont appris des trucs sur lui qui donnent envie. Pas sur son écriture, même pas sur sa vie : sur lui. Cet écrivain grimpe.
Pas un petit grimpaillou du dimanche comme moi, un vrai. Avec l’engagement. Une démarche qui part de la tête et a façonné le corps entier. La vie entière ? Je ne sais pas, c’est la sienne. Mais il grimpe, ça oui, et bien. A 60 ans, soit deux chevaux, il passe encore au-dessus du 7, probablement dans le 8, cotation que je n’ai jamais atteinte qu’avec les yeux.

Trois chevaux est le premier livre d’Erri à me passer entre les mains (il est italien, presque un voisin, et il grimpe, je me permets donc de l’appeler Erri). Je ne voudrais pas en dire des banalités, il mérite mieux.
Ce n’est pas un livre magique, ni magnifique, il y a même des passages où il paraît long malgré ses 140 petites pages. C’est un livre expérience, au même titre que La Route de Cormac McCarty était pour moi un livre expérience. Un livre que chacun lit à sa façon, et qui résonne suivant le type de corde dont chaque lecteur est tressé.

Ma lecture de Trois chevaux me regarde donc, et vous n’en tireriez rien, puisque la vôtre serait différente. Vous tisseriez votre propre lien avec Erri De Luca, qui n’aurait peut-être rien à voir avec l’escalade ou la transalpinitude.

Juste un chose. Erri écrit, dans la bouche d’un personnage secondaire : « La vie d’un homme dure celle de trois chevaux. Toi, tu en as déjà enterré un. » Voilà.

Moi, j’ai enterré un cheval, et puis la moitié d’un. Je suis à mi-parcours. Et pourtant, seul ce qui me reste de chemin compte. Mon expérience avec ce livre, et avec d’autres aussi, tourne autour de cela : aller voir demain en passant par aujourd’hui.
Ce n’est pas grand chose, mais ceux qui ont envie d’analyser la phrase et la grammaire verront ce qu’il y a dedans, et ce que je n’y ai pas mis.

Et vous, combien de chevaux ?

Advertisements

9 Réponses to 'Un cheval et demi'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Un cheval et demi'.

  1. Yap said,

    Un cheval.
    Tu grimpes du combien ? Du 7 ?

    • Don Lorenjy said,

      Certains bon jours, oui. Et toi ?

      • Yap said,

        Bon moi c’est en salle, car j’ai fait très peu de grimpe en extérieur. Je fais du 6.

  2. PETIT SALAZAR Mireille said,

    Bonjour Don Lo

    J’ai 2 chevaux de camargue, je vais attaquer le troisième d’ici peu. J’aimerai bien pousser jusqu’à 4, histoire d’embêter tout le monde.
    – à chaque fois que je vois ton avatar sur « à vos plumes » je pense à un de mes fils et il grimpe lui aussi (son métier)
    – j’ai lu trois chevaux il y a quelques années et comme j’en avais un excellent souvenir j’ai recherché le livre pour m’y replonger. Quant-à Erri de Luca… quelqu’un de bien et je ne savais pas qu’il grimpait.
    – et puis, tu as exposé mes chevaux préférés, bien sûr… les chevaux de mon enfance que j’ai au coeur
    Jacobé

    • Don Lorenjy said,

      Quatre chevaux ? Je te les accorde avec plaisir !

  3. Tigger Lilly said,

    1 cheval pour moi, pas encore enterré mais très vieillissant.

    Je note le livre 1) parce que j’aime les livres expériences (La route va bientôt passer à la casserole) 2) parce que j’aime les chevaux et que je voudrais lire cette phrase remise dans son contexte.

    • Don Lorenjy said,

      Paix à ton cheval, bonne chance sur La Route, et ne t’attends pas à voir plus de chevaux dans le livre de Erri De Luca que ceux mentionnés dans cette phrase. Mais ça vaut le voyage quand même 😉


  4. […] dans une bibliothèque, une grande, pour y trouver Trois Chevaux, de Erri De Luca. Je l’avais lu il y a longtemps, emprunté à la bibliothèque de mon village, mais ils ne l’ont plus. Les livres usés s’en […]


  5. […] (hélas, oui : le dernier) sur des routes un peu moins balisées, tout en relisant calmement les Trois chevaux de M. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :