Comme ça s'écrit…


Derrière le derrière (devant, quoi)

Posted in Promo par Laurent Gidon sur 10 février, 2010
Tags: , , ,

Non, on ne va pas parler de fesses, ni de ce qu’il y a devant. C’est un blog littéraire, ici, les blondes russes callipyges sont priées de circuler…

Bon, maintenant que nous sommes entre nous, continuons l’introspective genèse des Blaguàparts, par l’envers de la lorgnette. Avant d’avoir choisi la quatrième de couverture, que fîmes-nous ? Hein ?
Nous choisîmes la première de couverture ! Et choisir n’est pas un vain mot.

D’abord, Karim a choisi un illustrateur. L’illustre Zariel, pour bien le nommer.
Et Zariel, quand il illustre, n’y va pas avec le manche de la palette graphique, croyez-moi. Ce petit plaisantin artistique spécialiste du poulpe  nous a proposé pas moins de sept (7 !) projets différents, avec des variantes sur chaque projet.

Mon idée de départ (c’est le défaut des écriveurs qui ne sont pas dessineurs, ils n’ont que des idées, mais ils se permettent de les exprimer…) mon idée de départ donc était de reprendre le badge smiley du Comedian en le fracturant. Un peu comme ça :

À mon sens, ça collait bien au ton général du recueil (rigolo grinçant) sans décrire un texte plus qu’un autre. Ouais, je me permets ça aussi : vouloir que la couverture ne privilégie aucune des nouvelles, et donc se concentre sur une ambiance ou un thème qui les relie. Sinon, ce n’est plus un recueil, c’est un collage de textes disparates.
Donc sachez (aparté) que les Blaguàparts est un vrai recueil avec une tonalité et une cohérence qui va d’avant le Big Bang jusqu’à la fin de l’humanité. Je me suis dit qu’il valait mieux balayer large…

Donc Zariel a fait des propositions à partir de mon idée :

Puis avec mon idée et une à lui. C’est déjà plus intéressant.

Puis avec une idée à lui, mais il reste un (tout petit) peu de mon idée.

Puis sans mon idée, et là c’est vraiment bien aussi. Mon idée n’était pas assez bonne, on pouvait s’en passer, il fallait juste me le montrer (c’est dingue comme l’écriveur est susceptible à ses heures).

Mais là, je me suis dit : c’est très bien, ça donne bien l’ambiance SF et rigolo-trouillante, le hic c’est qu’il y a un texte qui se passe dans l’espace et se retrouve tout à coup mis en avant. Zut !

Pas grave a dit Zariel (c’est d’une patience le Zariel), on va trouver autre chose.
Et là, on s’est dit : « Et si on montrait le lecteur ? ». Parce que c’est quand même à lui qu’on s’adresse avec la couverture. Trop fort !
Alors voilà. La couverture finale représente le lecteur (il est cool, le lecteur, vous pouvez vous reconnaître en lui – même si vous êtes une rousse à gros seins – et j’ai pas dit Russe) lecteur qui s’est bien marré, mais qui se retrouve poursuivi par les réflexions que sa lecture a déclenchées au fond de son lui à lui.

C’est très Blaguàparts, parce que, blague à part, ces petites nouvelles sonnent comme des farces et peuvent vous revenir dans la face, plus tard, en douce…
Bref, merci Zariel, et bravo

Advertisements

15 Réponses to 'Derrière le derrière (devant, quoi)'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Derrière le derrière (devant, quoi)'.

  1. steph said,

    Toujours eu du mal avec cet illustrateur de griffe d’encre. C’est un peu niais comme style. C’est plutôt BD à mon sens.
    Mais si Griffe d’encre le prend pratiquement à chaque fois c’est qu’il a une légitimité. (ou est ce un copain? :P)

    Je n’achète plus chez eux du fait de cela d’ailleurs. Plus ça va et plus les couvertures manquent de sérieux.

    J’aime ton écriture donc je vais peut-être me laisser tenter pour celui-ci. 🙂

    Steph

    • Don Lorenjy said,

      J’aime bien le style BD de Zariel, justement. Je trouve qu’il relance à sa manière le style d’un Caza, vif, expressif et coloré. Et surtout, ce style va très bien avec mon recueil : pas sérieux en surface, mais d’une troublante profondeur dès qu’on s’y arrête (j’arrête, d’ailleurs, qu’est-ce que je peux déraper dès que je promote 😉 )

      • steph said,

        Oui le style est sympa…….en BD,pas en tant que couverture à mon sens.
        J’ai l’impression que je vais ouvrir un livre de coloriage.

        Quelquechose de plus « travaillé » et plus accrocheur permettrait à mon sens d’attirer plus de lecteurs désireux de te découvrir.

        Ce serait dommage d’ailleurs puisque tu as une écriture vraiment « spécial », dans le bon sens du terme attention. ^^

        Après, effectivement, c’est un recueil humoristique, donc pourquoi pas dans ce cas-là mais ces temps-ci chez Griffe d’encre ce n’est que ça. Et avec le même illustrateur. Et ça donne pas envie.

        En tout cas, je me le procurerai et te donnerai mon avis sur le contenu qui est pour ma part le plus important. 🙂

        Steph

      • Don Lorenjy said,

        Oui, mais je reviens à Caza, ou à Druillet, voir Bilal : ils ont fait des couvertures très BD, dans leur style à eux, pour des livres pas du tout BD (Druillet/Lovecraft, ça le faisait bien quand même, chez J’ai Lu).
        Alors Zariel pour Blaguàparts, je suis pour !

      • steph said,

        ah oui Bilal j’adhère tout à fait. Mais c’est pas le même niveau.

        Si tu es content de sa couverture, c’est bien là l’essentiel.
        A bientôt pour mon feedback.

        Steph

      • Don Lorenjy said,

        Content parce que je la trouve belle et rigolote, et aussi parce que Zariel a bien saisi l’esprit du recueil. C’est une couverture honnête qui ne survend pas un recueil écrit (et à lire) pour le plaisir.
        En plus, je crois que Zariel s’est fait plaisir à la dessiner, alors ça fait au moins 2 heureux avant même la parution. Chouette, non ?

    • KB Jardin said,

      « Je n’achète plus chez eux du fait de cela d’ailleurs. Plus ça va et plus les couvertures manquent de sérieux. »

      Éventuellement, je précise qu’en plus de la couverture, il y a des choses à lire dans les bouquins.

      Par contre, je ne vois pas en quoi les dernières couves manquent de sérieux (Dernière Nécropole, Chasseur de Fantasme, Diapason, etc.).

      • steph said,

        Oui il y a des choses à lire. Mais l’importance d’une couverture c’est que cela pousse le lecteur à aller au devant du bouquin.
        Pour ma part, cela est assez important dans mes choix aussi.

        Il se trouve à mon sens que les couvertures de Griffe d’encre sont de moins en moins accrocheuses du fait d’une qualité douteuse du travail du choix des illustrateurs.

        Pour la dernière nécropole effectivement je la trouve réussie. Je crois d’ailleurs que c’est le même qui a fait la porte et que je me suis procuré.
        Mais Chasseurs de fantasmes, Diapason, Le chant d’ekhirit (la pire selon moi), Votre mort vous appartient, les prophétiques pour ne citer qu’eux… sont vraiment pas belles, pas accrocheuses. Y a à ce point pénurie de bons illustrateurs chez Griffe d’encre?
        Regardé chez d’autres éditeurs pour voir qu’il y a un niveau bien différent.

        Où sont passés ceux qui ont fait les couvertures de « Ouvre toi, Contes myalgiques, A l’orée sombre, Lemashtu, Gig. Des livres qui m’ont fait acheté les livres???

        Je n’ai rien contre Zariel et ceux qui ont illustré les autres livres mais vraiment c’est définitivement pas un travail de qualité.

  2. steph said,

    ah oui Bilal j’adhère tout à fait. 🙂 Mais c’est pas le même niveau. 🙂

    Si tu es content de sa couverture, c’est bien là l’essentiel.
    A bientôt pour mon feedback. 🙂

    Steph

  3. steph said,

    Tout à fait.
    Souhaitons tout pleins de bonnes choses pour ce recueil.

    Steph

  4. Travis said,

    C’est bien simple j’ai arrêté de lire les couvertures.

  5. Tigger Lilly said,

    Don Lo, encore un article sur tes blaguàparts et je te les achète la couv’ et la 4ème de couv’ comprises. Tu es vachement bon vendeur 😛

    • Don Lorenjy said,

      Ouais, c’est ce que m’avait dit une libraire sur un salon, croyant me faire plaisir (j’aurais préféré qu’elle me trouve vachement bon auteur, mais enfin…). Un prochain article bientôt, promis.

  6. Azarian said,

    assez flachy c’est vrai mais pour de la SF pourquoi pas …
    J’ai bien noté t’as justification pour ne pas prendre l’avant dernière mais moi elle me plaisait beaucoup pour la profondeur de champ qui manque un peu a la dernière.
    Enfin c’est une chouette couv’ quand même

    • Don Lorenjy said,

      Selon la loi dite de Dumay (« Faut que ça crache sa mère ! »), toutes les couv de Zariel sont commercialement recevables. Après, on a choisi en fonction de critères liés au recueil, mais tu as raison pour la profondeur de champ… zut !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :