Comme ça s'écrit…


Exercice d’admiration

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 26 avril, 2010
Tags: , , , , , , , ,

Il est plus facile d’admirer ses contemporains pour ce qu’ils font que pour ce qu’ils sont. Parce qu’on ne sait pas vraiment ce qu’ils sont.
À moins de les rencontrer de près.
J’ai eu un peu cette chance ce week-end, à Montpellier (et à Saint Hippolythe du Fort).

Commençons par Olivier, de la librairie Sauramps. Tellement grand qu’il s’accroupit devant la table des auteurs pour leur parler sans les gêner. Il est là, le sourire indévissable, avec le mot gentil qu’il faut à chacun, sans même avoir à cacher le malaise qu’on pourrait croire l’étreindre vu la désertion du public : discuter avec Ayerdahl, Boudry, Bousquet, Jaworski, Niogret et Wintrebert suffit à son bonheur présent, la comptabilité viendra plus tard, ou pas.
Sautons à Bruno, fan collectionneur absolu, qui achète tout et fait tout dédicacer, même l’obscure nouvelle parue dans une revue littéraire blanche donc pas imaginaire. Il raconte des blagues tordantes qui font pleurer les bébés et participe à l’ambiance de la meilleure soirée que j’ai passée sous la pluie (bon, j’exagère, quelques gouttes seulement).
Il fait un duo parfait avec Grégory, le seul forumeur de qui je n’ai jamais lu une ânerie ou une méchanceté. Il confirme dans la vraie vie. Sauf lors de l’attentat virginal sur la vie d’Hélène Ramdani. On a frôlé le 11 septembre éditorial avec fou rire de destruction massive sur une place signée Bofill.
Hélène était là et j’étais bien à ses côtés, rien d’autre, elle sait déjà le reste.
Elle nous a conduit chez elle avec Charlotte Bousquet, si grande, si fine et si à l’aise avec tous les animaux (même moi) que c’en est miracle. J’aime sa façon de réfléchir avec un angle de tête proche des sylvains de Princesse Mononoké, avant de répondre quelque chose de pas bête.
Justine Niogret était restée à Montpellier, mais je ne lui en veux pas car elle sait rire de mes blagues douteuses, pardonne mes fautes de goût et mérite la rose qu’elle a reçue.
Juste à côté d’elle était assis Jean-Philippe Jaworski. J’ai eu l’opportunité de dire en public combien j’apprécie la musique de son écriture. Je ne m’étends pas sur le sujet, il a trop de classe pour mériter plus de flagornerie.
Un autre qui a la classe, c’est Alfred Boudry, avec son chapeau qui lui aussi s’appelle Alfred, c’est un signe. Deux ans que je ne l’avais pas vu, et j’avais juste envie de lui tomber dans les bras. C’est un autre signe.
Pareil pour Lilian Bathelot, passé en touriste à casquette. J’ai été tellement surpris que j’ai hésité à le reconnaître : je scrutais son regard champagne (pétillant, quoi) en espérant que ce fût lui. Et ça le fut ! Merci la vie.
Un autre que je guettais, c’était Ayerdahl. Jamais rien lu du monsieur, mais depuis le temps que je le croisais de loin… Il est tellement juste qu’il ne nous a pas fallu échanger deux mots pour me sentir bien à côté de lui. Quelqu’un qui fait cet effet-là, c’est rare. Et pourtant ils étaient trois : lui, Sara Doke sa compagne, et Joelle Wintrebert. Empathie maximum, pas besoin de sortir les masques et de jouer mon rôle de trublion promotionnel, je les remercie.
De même que je remercie Bernard, Marion Mazauric, Mickaël Roch, Pascal, Ménéas Marphil, Marmotte et Tobermory, le Raïs et les enfants d’Hélène qui nous ont accueillis comme si on était de la famille, la SNCF qui a fait arriver les trains à l’heure, mon épouse qui m’a laissé partir et revenir.

On se retrouve aux Imaginales.

L'affiche 2010 de Krystal Kamprubi

2 Réponses to 'Exercice d’admiration'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Exercice d’admiration'.

  1. charlotte said,

    Miaou ? Ce fut un plaisir de te rencontrer, Laurent! (et pas seulement à cause du reblochon ^_^)!!
    A très bientôt

    • Don Lorenjy said,

      Plaisir partagé. Une femme qui déguste du reblochon au petit déjeuner mérite toute ma considération. Alors quand il y en a deux…
      Je prévois un deuxième sac à Epinal, pour revenir chargé.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :