Comme ça s'écrit…


Imajournal Samedi

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 30 mai, 2010
Tags:

Ce matin (dimanche) il pleut sur la ville comme il pleure dans mon… mais alors hier, hier !
La vie telle que je vous la souhaite tous les jours. Réveil petit matin sous un soleil à se gaver les mirettes, ambiance de 14 juillet sur le salon, pique-nique à la franquette qu’elle est bonne, remise des prix à faire passer Cannes pour un pince-fesses élisabéthain (heureusement, les guindés c’est pas nous), et le duo David-Jean-Jacques (oui, duo et pas trio) pour ensourier tout ça et sortir le pain juste quand il le faut.

À titre perso, tous mes Blaguàparts ont trouvé preneur… sur l’argument déjà bien rôdé de « à ma droite, Justine Niogret, Grand Prix de l’Imaginaire… et ici, Blaguàparts, petit prix de l’imaginaire, 15 €, c’est cadeau ». Quand il n’y autour de vous que des ouvrages à plus de 20 €, l’argument – quoiqu’un peu facile – finit par porter. Je suis très content pour Griffe d’Encre, mais je regrette un peu la présence de cette touche de rouge si avenante dans les piles de livre devant moi.

Le café littéraire sur l’anthologie a été pur plaisir, d’abord parce que j’étais assis à côté de Sire Cédric et que Wouaou ! Ensuite parce que j’ai pu entendre Sylvie Miller parler des Basques, Fabien Clavel parler des Hongrois et Erik Wietzel parler très bien, ce qui m’a encore une fois renvoyé à une modestie salutaire. Enfin parce qu’à l’issue de la causerie, je n’avais jamais vu autant de visiteurs se presser devant nos stands de dédicaces avec l’anthologie à la main, suppliant qu’on la leur signe. Bon, d’accord, je suis placé entre Erik et Fabien, mais quand même, ça fait plaisir.

Et puis Bang ! remise des prix. Voyant Greg Keyes tout seul, je me suis fendu pour lui d’une traduction simultanée. Qui se bornait souvent à « Well… she’s happy, she thanks everybody. » Lorsque Justine est montée sur scène je n’ai pas pu m’empêcher de hurler JUSTINE POWEEEERS ! ! ! Elle était très contente, elle a remercié tout le monde, et franchement – je suis en train de lire Chien du Heaume – elle mérite.

La soirée s’est ensuite écoulée avec une rare douceur, en terrasse jusqu’à ce que les étoiles s’allument, et même loin au-delà. On a évoqué entre autres Il était une fois dans l’Ouest, The Thing, Brain Dead, Street Trash et Reanimator, pour vous donner une idée du niveau. Il y avait Cécile de chez Orbit, son Dylan, Julien Delval, David Bry (merci David, pour tout), re-David et Jean-Jacques. Ces deux-là sont des festivaliers selon mon cœur. Ils nous parlent comme à des humains, ne quémandent pas la dédicace mais lisent le début dans la foulée pour vous dire ce qui leur plaît ou moins, ont du pain, du vin et du saucisson pour casser le croûton cutés dans la verte, et peuvent passer de belles minutes à ne rien dire et moi non plus sans que la moindre gêne s’installe.

Et puis hop, retour vers l’hôtel parce qu’il faisait lourd dans les yeux. En chemin, cherchant un raccourci que je n’ai jamais trouvé, je tombe sur l’Irish Pub. Rectif : je tombe DANS l’Irish Pub. Chute amortie par Michel Borderie et quelques-uns des ses amis. Il y avait de la musique et de la Guinness. Le temps a passé à l’irlandaise. Quand je suis ressorti, beaucoup beaucoup plus tard, il pleuvait.

Advertisements

7 Réponses to 'Imajournal Samedi'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Imajournal Samedi'.

  1. Lucie said,

    Bouhou ! Et j’y étais paaaas ! Très bon le coup du « petit prix de l’Imaginaire » 😀

    Bon, les Basques, ça serait plutôt Sylvie Miller 🙂 Et sinon, tu ne parles pas d’un truc important : comment s’est passé le pique-nique ?

    • Don Lorenjy said,

      Oups… je corrige, merci.
      Le pique-nique ? Tu veux te faire du mal et regretter encore ton absence, hein ?

  2. Lhisbei said,

    tiens je me demandais qui avait crié « justine powa » (ça c’est ce que j’ai entendu). j’aurais du me douter que c’était toi 😉

  3. Silk said,

    Et bien tu n’as pas le temps de t’ennuyer, dirait-on… 😉

    « Il était une fois dans l’Ouest, The Thing, Brain Dead, Street Trash et Reanimator » !! Le western fait bizarre – sur le moment – dans la liste, mais je ne vais pas critiquer une liste de classiques cultes !
    Oui : tous des classiques ! Des films qui vous impriment la rétine pour très longtemps ! Ceux qui ne savent pas qu’une main peut finir acrochée à une chasse d’eau quand on a goûté à une certaine petite bouteille ne connaissent pas encore le bonheur multicoloré giclant hors de l’écran où passe le film de ce fou de Jim Muro ! 🙂 🙂 Vivent les 80’s !! 😉

  4. emouchet said,

    Merci à toi pour ton naturel lors de nos échanges.

    Ce qui est plaisant assez globalement lors des imaginales c’est que les auteurs sont accessibles et ça fait chaud au coeur!!

    • Don Lorenjy said,

      Merci à toi (et bravo pour ton avatar !)
      Je suis toujours accessible (sans rire), il suffit de venir dans mes montagnes : il y a toujours de la place pour les lecteurs qui passent.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :