Comme ça s'écrit…


Beaucoup… pas beaucoup… pareil !

Posted in Réflexitude par Laurent Gidon sur 20 juin, 2010
Tags: ,

L’avantage des week-ends qui durent deux jours, c’est qu’on peut faire (au moins) deux choses différentes.

Par exemple, vendredi soir on fêtait les 150 ans de l’annexion de la France par la Savoie. Une petite réunion entre amis, sur le Pâquier, la pelouse au bord du lac, à Annecy. On s’était retrouvé pour écouter un peu de musique. C’était sympa, l’orchestre était bon, la pluie s’était arrêtée.

Samedi, un peu pareil : retrouvailles autour de la SF et de la Fantasy cette fois, à Grenoble, à la librairie O’Merveilles, avant d’aller casser la coquille à l’Assiette Moules-Frites, un resto qui fait aussi des entrecôtes. C’était sympa, bonne compagnie, bonne bouffe, bonnes bières.
Avant, on avait fait quelques dédicaces avec Laurent Poujois et son Ange Blond, Prix Révélation 2010 des Futuriales. Discuté avec des gens qui avaient (déjà) bien aimé mon nouveau Djeeb l’Encourseur (oui, il est disponible en librairie, ne vous retenez plus, courez-y !). Bu beaucoup de cafés et de thés. Répondu à des interviews pour Elbakin et Les Lyonnes de la SF. Raconté des blagues avec Delphine, Sylvie, Juliette, Gaby, Cédric, Gilles le traducteur à moteur,  François, Pierre et les autres. Parlé écritures et lectures, envies et projets, sans différence entre zauteurs et zêtres zhumains. Mangé des moules en racontant d’autres blagues. Refait le programme de la convention du mois d’août (viendez). Fini à point d’heure sur un parking en plein vent. Contents.

Un bon week-end, non ? Je trouve.

Un détail : samedi, on était une quinzaine à parler d’un tas de trucs et même un peu de livres.
Vendredi, pour écouter la musique, on était… douze mille, dont 400 musiciens et choristes, et Étienne Perruchon, un gars qui jouait du piano et avait écrit toute la partition. C’était le concert Dogora, gratuit, entre nous.
Douze mille, et pas une brouille. Juste de la musique et une langue toute simple, qui vous remue comme un chant ethnique d’avant l’homme moderne, avant les ambitions et les guerres. Douze mille à touche-touche coudes, épaules et hanches, haleine contre haleine, chant contre chant, et ça pulsait dans toutes les poitrines sur le même rythme. Douze mille à tenir la pluie en respect. Douze mille à se frotter chaud sans se cogner.

On fêtait quoi, déjà, à douze mille ? Le rattachement d’une région à un pays ? Une envie de vivre ensemble vieille de 150 ans ?
Ben oui, ça se fête !

12000 et 400, ensemble tout pareil

Et je vous remets l'Encourseur, plaisir de yeux !

20 Réponses to 'Beaucoup… pas beaucoup… pareil !'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Beaucoup… pas beaucoup… pareil !'.

  1. Lucie said,

    L’annexion de la France par la Savoie ?

    • Don Lorenjy said,

      Encore une savoyarde qui n’était pas au courant…

      • Lucie said,

        Remarque, vu la quantité de neige qu’on a cette année, ça ne m’étonne pas !

  2. frederic said,

    ouais, c’était vachement cool cette dédicace.
    Objectif de la prochaine : remplir la librairie de 12000 fans de SF !
    Non, c’est une blague, j’ai pas assez d’étagères pour mettre autant de lecteurs, même si par un miracle incroyable j’acceptais d’enlever les livres.

    • Don Lorenjy said,

      Faut pas enlever les livres, faut les vendre (dingue ça, on doit tout lui dire) !

      • silk said,

        Il ne faut rien sous-estimer !
        « Vous voulez une place pour vos fesses ? Achetez les livres qui occupent la place ! »
        C’est pas un bon argument de vente avec 12000 fessiers qui poirautent, ça ? 🙂
        Non…?

      • Don Lorenjy said,

        Toi, une belle carrière de stagiaire t’attend chez O’Merveilles !

  3. silk said,

    Moi aussi, j’aime bien le coup de l’annexion de la France par la Savoie ! 😉
    Ici, dans le Comté de Nice, ça s’est aussi fêté. mais avec inauguration présidentielle de monumental monument moche près du bord de mer (5 grosses poutrelles métalliques couleur rouille pointant le ciel) et parade de la Patrouille de France… Ils ont fait ça lundi dans la journée et que tout le monde bosse ce jour-là, il y avait donc surtout des retraités et quelques touristes pour en profiter. C’était bien moins directement festif.

    • Don Lorenjy said,

      L’avantage de la musique, c’est que ça laisse des traces dans les gens (et un peu sur la pelouse) mais sinon c’est propre.

      • silk said,

        Ici, ça a laissé beaucoup de traces dans l’atmosphère(et les poumons) et une autre bien marronâtre sur le fond bleu azur (par beau temps, mais tout le monde sait qu’il n’y a que du beau temps à Nice, n’est-ce pas…?) qui n’est malheureusement pas près de disparaitre…
        Ah… On me dit qu’il y a eu UN morceau spécialement composé de joué par l’Orchestre Harmonique de la Ville, la veille. c’est vrai : ça change tout… hum…

  4. silk said,

    Au fait (mais rien à voir directement avec le sujet), pourquoi le site ne permet-il pas de répondre à une réponse à un commentaire plus de deux fois ?

    • Don Lorenjy said,

      Paske !
      (âge de pierre informatique ou obligation de concision)

      En fait, il suffit de répondre au com précédent (le deuxième, quoi) pour que la réponse arrive en dessous de la question, mais sans hiérarchie.

      • Silk said,

        Hmmmm…
        L’obligation de concision induirait une limitation du nombre de caractères dans les réponses et là, rien… Donc, « âge de pierre informatique ». 😉
        J’espère que c’est quand même déjà le Chalcolithique et que nous passerons bientôt au bronze parce que sinon, on n’est pas sorti de la caverne ! 🙂

        Blagues à part (;-)), y-a-t-il autant de râlades de néo-indépendantistes en Savoie que sur Nice concernant les éventuelles magouilles qui auraient eu lieu en 1860 pour fausser les élections et passer chez les Français ? Ici, on en entend assez souvent parler depuis quelques temps.

      • Oph said,

        Réponse de geek :
        Avec un design général assez étroit comme celui-ci, ajouter des niveaux supplémentaires aux commentaires imbriqués aurait tôt fait de rendre ceux-ci illisibles. Don Lo a donc probablement fait le choix de la clarté, au détriment de la haute technologie.

      • Don Lorenjy said,

        Réponse de Groumpf : ça doit être ça, merci pour ces éclaircissements.

      • Oph said,

        Ah…
        Tu veux dire que c’est un hasard, que ça s’est trouvé comme ça, voire que tu n’as pas trouvé l’option pour paramétrer les commentaires imbriqués dans WordPress ?

        Pas possible. Don Lo est grand. Donc ce que Don Lo fait, Don Lo le maîtrise. 😀

      • Don Lorenjy said,

        Voilà, pile poil c’est ça : je maîtrise à mort ce que je fais. Et là, je ne fais qu’écrire.
        Mais tu me verrais dans ma cuisine ou sur mes skis…

      • Silk said,

        Si tu maîtrises à mort tout ce que tu fais, c’est génial : ils suffit que tu fasses quelque chose pour le maîtriser à mort !
        C’est le pouvoir absolu ! 😉 🙂 🙂

      • Don Lorenjy said,

        Tu l’as dit !
        Il ne me reste plus qu’à trouver un créneau dans mon agenda pour proposer des séminaires, créer ma secte et sauver le monde.

      • Oph said,

        Ou au moins sauver ton compte en banque. 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :