Comme ça s'écrit…


Ce jeudi tu l’as dit

Posted in Jeudi,Lecture par Laurent Gidon sur 5 août, 2010

C’est une idée du Glob de Chiffonnette : la citation du jeudi.

Comme en plus le jeudi je n’ai rien d’intéressant à dire, autant que ce soit un autre qui s’en charge. Aujourd’hui, c’est Jean-Michel Guenassia (ah non, en fait c’est jeudi).

– N’oublie pas, espèce d’abruti de Polonais, que c’est nous les Grecs qui avons inventé la psychologie. Du grec « psukhê » qui signifie « âme », et « logos » qui veut dire « science ». Quand on donne de l’affection, on en reçoit en retour. Tu devrait arriver à comprendre ça ?

Le club des incorrigibles optimistes, Albin Michel, p. 508

Toute tentative de rapprochement avec une quelconque actualité présidentielle sera sévèrement bannie !

Publicités

7 Réponses to 'Ce jeudi tu l’as dit'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Ce jeudi tu l’as dit'.

  1. Isa said,

    Billet fort innocent, j’imagine, je ne me permettrai donc pas de rapprochement abusif.
    Mais la citation est fort bien trouvée.

    • Don Lorenjy said,

      L’innocence n’y est pour rien, c’est le hasard qui a tout fait : ce paragraphe était précisément celui auquel j’avais arrêté ma lecture. C’est seulement une fois le texte tapé que je me suis aperçu de son caractère éminemment subversif.

      • Isa said,

        lol
        En tout cas c’est fort à propos. Une vérité universelle sans doute, qui a toujours une bonne occasion d’être dite de toute façon.

  2. dasola said,

    Bonjour, cette citation me fait penser que je dois absolument lire ce roman prix Goncourt des lycéens (ils ont du goût ces petits jeunes). Bonne soirée.

    • Don Lorenjy said,

      « Absolument », je ne sais pas (l’expression est tellement galvaudée), mais y prendre plaisir, sûrement.

  3. Stéphanie said,

    j’ai eu la même réflexion que Dasola. L’auteur est très sympa, et j’étais étonnée de le voir seul au salon du livre de Paris après le succès de son livre!

    • Don Lorenjy said,

      C’est, selon moi, un succès mérité pour un livre facile à lire mais sans facilités de scénario. Beaucoup de thèmes évoqués sans lourdeur, une écriture fluide sans effets de style trop visibles et une humanité certaine. Ce qui laisse regretter le côté révélation des derniers chapitres, sans grande utilité, et soudain lourd de surcroît. Mais que sont 60 pages sur près de 700 ?!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :