Comme ça s'écrit…


Le super-riche croit en Dieu

Posted in Réflexitude par Laurent Gidon sur 6 septembre, 2010

Aujourd’hui, nous allons jouer à « je suis un super-riche ! »
D’abord, la règle du jeu : je fais ce que je veux, je peux tout, rien ne m’arrête et quoi que je fasse je finirai plus riche que je ne l’étais au départ. La règle est simple, et la seule façon de ne pas la suivre est d’abandonner mon statut de super-riche.
Le but du jeu, maintenant : maintenir mon statut de super-riche, l’affermir si possible.

Le super-riche, à la différence du simple riche ou du cadre aisé, n’a pas à se poser de questions en termes de quotidien. Il n’a que des stratégies à moyenne et longue échéance.
Au quotidien, il veut donc il a. Le prix que ça coûte n’intervient même pas.
À plus long terme, il utilise son argent non pour consommer – comme vous et moi – mais pour intervenir, peser, infléchir, en un mot… gouverner.
Le super-riche est un acteur politique pour lequelle personne n’a voté (même s’il s’appelle Dassault ?).
Le super-riche ne rend compte à personne, pas même à son banquier ou aux marchés financiers : il les crée et les gouverne.
Le super-riche croit en Dieu : Dieu, c’est lui.

Place au jeu.
Chez nous, le super-riche achète des gens. C’est sans doute ce qu’il y a de moins cher, alors il aurait tort de se priver. C’est une façon de déléguer son pouvoir divin à ceux que ça intéresse, passionnés de pouvoir et d’argent (mais qui n’en ont pas assez, sinon ils seraient super-riches) : les politiques.
Le jeu est facile facile. Il n’y a qu’à repérer les personnalités suffisamment avides et leur donner ce qu’elles demandent. Les moyens d’accéder au pouvoir, bien sûr, mais aussi les moyens de satisfaire leurs petits plaisirs, voire les moyens de se prendre pour des demi-dieux en achetant des demi-sels rien qu’à eux.
Pas la peine de s’offusquer, c’est le jeu. Ceux qui disent « c’est illégal, jugeons-les » n’ont rien compris au jeu.
Le super-riche joue ainsi parce qu’il le peut. Il ne se pose pas de question, pas la peine de lui demander de se justifier.
Il faut bien se dire que pour lui, l’argent ne sert qu’à ça. Pas à acheter le repas de midi ou à économiser de quoi partir en vacances en hôtel club, pas même à s’acheter un jet privé ou une Harley ou ce que vous voulez. Le super-riche a tant d’argent. Les choses coûtent tellement peu en regard de ses capacités financières. L’argent du super-riche – des sommes que vous avez du mal à imaginer – ne peut plus servir qu’à acheter des hommes, des idées, de l’éternité. Protéger et prolonger son statut de super-riche. Dieu a fait pareil, il s’est payé des prophètes. Qui n’ont pas pu refuser.
L’homme politique ne peut pas refuser la proposition du super-riche. D’abord parce qu’il n’a même pas à demander : le super-riche l’arrose préventivement, pour lui éviter de réfléchir à l’orientation de son allégeance. Ensuite parce que sa tournure d’esprit politique l’en empêche : s’il n’était pas aussi avide de pouvoir et de moyens, il ne ferait pas de politique. Enfin parce que, s’il ne prend pas ce qu’on lui donne, un autre le prendra et arrivera au pouvoir avant lui : prime à l’efficacité. Certes, le politique doit prendre discrètement. Quand ça se saura, des idiots vont râler. Des idiots qui ne comprennent pas que c’est le jeu et qu’on ne change pas les règles. À moins d’être un super-riche.

Ah tiens ? Imaginons…
Imaginons qu’un super-riche, au lieu de déléguer son pouvoir divin à des gredins avides, l’exerce lui-même. Il peut, c’est le jeu et il n’y a pas d’autre Dieu.
D’ailleurs, certains le font et utilisent leur argent pour répandre leurs croyances intégristes jusque chez nous. Ils sont très fort : ils croient suffisamment à leur pouvoir divin pour inviter les fidèles à croire en un autre Dieu, secondaire. Mais ce n’est pas le sujet.

Donc, notre super-riche entre en jeu. Un super-riche qui déciderait de ne plus gaspiller en s’offrant des relais faillibles, et qui appliquerait directement son pouvoir.
Un super-riche qui se prendrait vraiment pour Dieu en offrant la liberté à ses créatures.
Au lieu d’arroser les politiques locaux, il arroserait directement les gens qui en ont besoin. Pas pour infléchir leurs votes, leurs comportements ou leurs croyances, mais pour enrichir leur vie.
Au lieu de financer des partis qui claquent le pognon dans leur course à l’échalote, il financerait les choses à faire (des routes, des hôpitaux, des écoles… non, pas des armées !).
Au lieu de payer des politiquards pour lui touiller une inutile réforme des retraites (ce n’est qu’un exemple), il payerait lui-même les retraites.
Au lieu de raquer dans des poches percées qui ne savent pas boucher le trou de la sécu, il le boucherait lui-même. Mieux : il payerait les toubibs direct et s’achèterait les labos nécessaires pour donner les médocs gratos.
Au lieu de râler contre l’air qui pue, il financerait l’agriculture bio et la voiture en commun de demain (mais aujourd’hui !).
Bref, au lieu d’engraisser des rapaces qui n’ont fait que la preuve de leur rapacité, le super-riche irait jouer à Dieu directement là où ça manque. Et il demeurerait Dieu tant que ça lui chante (avec adoration de la foule et tout et tout) sans avoir à filer des biffetons à des sous-fifres qui se prennent pour des anges.

Le super-riche n’a qu’un besoin : croire en lui-même. Aidons-le, croyons en lui !

Hélas, dans notre triste France pseudo-démocratique, les super-riches ne croient pas en eux-mêmes et ne font pas leur boulot. Ces imbéciles de droit divin (pardon : bancaire !) délèguent pouvoir, responsabilité et pognon à d’autres simples d’esprit qui croient que le pouvoir (et l’argent des autres) va les rendre heureux ou ramener leur femme. Nos super-riches peuvent tout, mais ne font rien. Pire, ils délèguent à ceux qui n’ont qu’une crainte : que quelque chose se fasse !

Publicités

9 Réponses to 'Le super-riche croit en Dieu'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Le super-riche croit en Dieu'.

  1. Emma d'Oze said,

    mais les super-riches se foutent royalement qu’on les adule comme des dieux… Ils sont beaucoup trop vaniteux pour ça… le monde tourne autour d’eux… quels besoins auraient-ils d’enrichir ce monde là qui de toute façon a pris son orbite autour de leur…

    • Don Lorenjy said,

      Oui, mais c’est un jeu… faut imaginer nos super-riches comme des super-héros, et malins, en plus.
      Au lieu de financer des requins politiques qui ne leur causent ensuite que des problèmes, ou de s’acheter des îles où ils ne vont jamais, ils pourraient utiliser leurs super-pouvoirs, non ?

  2. Emma d'Oze said,

    Cela suppose que le super-riche soit bon? Mais il pourrait aussi être un super vilain?

    • Don Lorenjy said,

      Ah ben non, ça c’est ce qu’on a déjà. Faut imaginer autre chose, pour le jeu ! Par exemple : que se serait-il passé si Henry Ford avait produit à la chaîne des bus T au lieu des Ford T ?

      • Oph said,

        Alors on n’aurait pas attendu le tournant du siècle suivant pour inventer le ticket T (quoique dans l’oreillette, on me signale que ça fait des années qu’on est passé au T+).

  3. Emma d'Oze said,

    On aurait inventé le camping car vachement plus tôt!…. Un super-riche super-héros… ça me fait penser à Batman ça…

  4. Emma d'Oze said,

    Un militant de l’ultra-gauche qui gagnerai à l’euro-million? Et qui financerai les luttes sociales? ça pourai être drôle… Moi j’acheterai toute la rue de la rupublique à Ma

  5. Emma d'Oze said,

    à Marseille (désolée pour le bug) pour y reloger tous les sans-apiers de la ville dans les beau-appart bunker pour cadre moyen parano.

  6. Silk said,

    Si le revenu mensuel des, disons… 50 plus grosses fortunes mondiales était divisé par le nombre de foyer existant dans le monde, combien cela ferait-il à distribuer chaque mois à chaque foyer ?
    Je n’ai pas la réponse et ne sais même pas où commencer pour l’avoir, mais je crois que la question mérite d’être posée. Et si quelqu’un a la réponse, il est le bienvenu…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :