Comme ça s'écrit…


On peut se tromper

Posted in Non classé par Laurent Gidon sur 12 octobre, 2010

Un écriveur, ça ne sert à rien. Un publiciteur non plus.

La preuve, ils peuvent s’arrêter de travailler et personne ne s’en aperçoit. On ne parlera pas de grève, d’ailleurs. On n’en parlera même pas.

Aussi, au lieu de m’agiter en criant « Je fais grève ! » à qui voudrait l’entendre (donc personne), je vais travailler un peu. Et puis vers quatorze heures je prendrais mon fils (sa maîtresse fait grève, et là, ça se voit tout de suite) et on descendra en ville, au rendez-vous devant la préfecture. Bon, ça ne se verra pas beaucoup plus. Mais je suis assez grand et avec mon fils sur les épaules je pense que je vais dépasser un peu.

Bien sûr, je ne serai pas d’accord avec tous les gens qui seront présents, ni avec tous les slogans qui seront repris en cœur. Mais comme je suis encore moins d’accord avec ce que nous tricotent les petits gars qui nous gouvernent, j’aurai ma place dans le cortège comme les autres.

Voilà, un écriveur ou un publiciteur ça ne sert à rien, sauf sur ses deux pieds. Ceux qui nous limitent à nos fonctions se trompent. Je ne prendrai jamais ma retraite d’être humain.

Advertisements

2 Réponses to 'On peut se tromper'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'On peut se tromper'.

  1. isaguso said,

    En tant que « communicant » (aussi bien dans la pub que dans l’écriture), tu pourrais aider certains syndicats à trouver des slogans qui parlent mieux aux gens qui ne connaissent pas (ou mal) le problème. Y a des fois, ce ne serait pas du luxe…
    Ok, j’avoue qu’un matheux serait peut-être plus utile pour aider à faire le tri dans la guerre des chiffres. En attendant, en effet, il faudra se contenter d’être « un de plus » (deux, dans ton cas).

    • Don Lorenjy said,

      En tant que communicant, je n’en peux plus de l’omniprésence de la communication qui remplace la recherche d’idée par la recherche d’efficacité.
      Une bonne idée vaut mieux qu’un bon slogan, même si elle ne s’exprime pas en cinq mots. mais ce n’est que mon avis, hein ?
      Je n’empêche personne de chercher (et trouver) mieux que « Non à l’arithmétique !« , contre la réforme des retraites.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :