Comme ça s'écrit…


Bonheur pour tous

Posted in Blaguàparts,Promo par Laurent Gidon sur 22 novembre, 2010

Souvenez-vous, j’avais écrit un petit truc – plusieurs petits trucs en fait – censé faire plaisir : un recueil de nouvelles. Drolatiques au premier abord, elles le restaient au deuxième, puisque personne n’était obligé de réfléchir à ce que contenait vraiment la poilade qu’il venait de lire (et qui, parfois, ne contenait rien, mais on le savait dès le titre).

Je dois bien l’avouer aujourd’hui, en écrivant ces 16 nouvelles, mais surtout en les publiant grâce aux efforts acharnés des éditions Griffe d’Encre, j’avais un objectif. Un but caché. Une ambition, même…

Apporter un peu de joie au quotidien de mes contemporains.

OK, je reconnais, ça ne va pas péter loin, surtout par rapport aux ambitions de ceux qui veulent une Rolex pour leurs 50 ans (cotisez-vous, sinon ils vont être tristes). Mais quand même, j’y croyais. Et puis… pfuitttt !

Certes, un peu comme pour les Djeeb, les (quelques) lecteurs qui ont publié leur ressenti l’on fait avec un enthousiasme jubilatoire. Je les ai d’ailleurs réunis sur la page Blaguàparts ci-contre. Mais franchement, on ne peut pas parler de ras-de-marée. Le bonheur pour tous n’est pas de ce monde, en tout cas pas dans mon livre. J’ai même croisé une dame, à la bibliothèque de mon village, qui m’a dit : « Vot’bouquin, là, j’ai essayé : chuis pas arrivée à rentrer d’dans. Alors j’ai arrêté. » J’ai eu beau lui expliquer qu’il s’agissait d’histoires différentes et qu’elle pouvait, justement, ne pas en aimer une et sauter à la suivante, elle a persisté dans son refus motivé par l’impossibilité d’y rentrer. Une page et c’est marre. Boujour la joie universelle !

Ce n’est pas grave. Pas pour moi, plus peut-être pour l’éditeur qui comptait quand même en vendre plus de cinq ou six. J’allais passer à autre chose, quand un forum a attiré mon attention sur une publication quasi confidentielle : Les Coups de cœur SF des bibliothèques de Paris. Et là, cité entre Greg Egan, Vincent Gessler, Laurent Poujois, Lucius Shepard et Lionel Davoust : Lorenjy, Don – Blaguàparts.

Je ne résiste pas au plaisir de vous reproduire l’avis du bibliothécaire parisien :

Ce recueil est drôle, très drôle. Et en même temps cynique, ironique, décapant,
caustique, vous êtes autorisé à ajouter les synonymes que vous voulez.
Don Lorenjy a l’art et la manière de croquer les travers humains avec un humour
qui fait mouche : société de consommation, égoïsme forcené, tendance à
arnaquer le voisin ou à tirer avant de discuter, manipulation tout y passe. Mes
amis, l’avenir risque fort de ne pas être rose, mais ce n’est pas une raison pour ne
pas en rire. Bref, un gros coup de coeur !

Voilà. Le bonheur de tous, c’était trop dur à atteindre. J’essayerai une autre fois en me préparant mieux. Mais le plaisir d’un bibliothécaire, c’était à ma portée. Merci.

Le bonheur : 15 € !

Publicités

4 Réponses to 'Bonheur pour tous'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Bonheur pour tous'.

  1. silk said,

    Il y a beaucoup de lecteurs qui n’ont pas l’habitude d’écrire à l’auteur du volume qu’ils viennent d’apprécier pour lui en parler, même s’ils l’ont aimé (le volume.. en attendant de mieux connaître l’auteur 😉 )…
    Et le bonheur « pour tous », par les temps qui courrent (C’est peut-être aussi ça le problème, ça courre trop et ne prend pas, ou ne peut pas prendre, assez de repos pour profiter un peu de la vie…), c’est une bien vaste ambition pour un seul homme, non ?

    • Don Lorenjy said,

      Ouais, OK, je le reconnais : le bonheur pour tous, c’était un peu haut pour moi. Mais au moins j’aurai essayé 😉

  2. Oph said,

    Tiens, c’est vrai que je n’ai pas chroniqué les Blaguàparts. J’ai pourtant adoré le recueil, que je classe volontiers comme mon deuxième bouquin préféré de l’année, derrière Des nouvelles du Tibbar de l’ami Timo, et juste devant les Djeeb (si, si). Classement effectué sans tenir compte des bandes dessinées, sans quoi le tome 3 de Freaks’ Squeele serait forcément quelque part là-dedans.
    Bref, j’ai trouvé ton livre très recommandable !

    Ceci étant, j’ai décrit le pitch de la première nouvelle à ma môman et ça n’avait pas l’air de l’enchanter. Elle est pourtant grosse lectrice, mais c’était peut-être un peu trop cynique pour elle.

    • Don Lorenjy said,

      Zut, je m’aperçois que je donne l’impression d’aller à la pêche aux chroniques, alors que mon propos n’était pas là.
      Plutôt : on peut avoir comme ambition de faire plaisir ou rire, et se planter parce que les lecteurs sont plus attirés par ce qui est sombre et grave. mais ça ne change rien à mon ambition. Je me prépare mieux à être déçu d’échouer, c’est tout.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :