Comme ça s'écrit…


ClavierLeaks

Posted in Réflexitude par Laurent Gidon sur 1 décembre, 2010

Apôtres de la transparence, bonjour !
J’aime beaucoup l’idée que l’on puisse enfin voir apparaître au grand jour tout ce que l’on nous cachait. Plutôt que l’avis des diplomates américains, je préférerais savoir ce que dit le boulanger à la boulangère avant d’éteindre la lumière, mais bon, va pour les diplos.
J’aime beaucoup aussi les appels au fou lancés par tous les professionnels de l’hypocrisie publique (on a le droit de tout dire, bien sûr, mais PAS ÇA !).
Bref, ça me tient chaud de penser que, comme le dit Timothy Garton Ash, « Il y a un intérêt public à savoir comment fonctionne le monde et ce que l’on y fait en notre nom. Il y a aussi un intérêt public à ce que la politique étrangère soit menée de façon confidentielle. Et ces deux intérêts sont contradictoires. »

Pas de doute, question pensée profonde c’est du lourd. Dans un ordre d’idée plus facile à appréhender sous nos quotidiens enneigés, je me demandais s’il y avait un intérêt quelconque à diffuser les conversations secrètes entre éditeur et écriveur. Les textes avant édition, on connaît. Je n’ai pas lu les nouvelles de Carver avant travail (à la tronçonneuse ?) de Gordon Lish, mais maintenant c’est possible, de même que l’on peut lire Sur la Route dans la version dite du rouleau original. Des échanges enfiévrés entre les protagonistes en revanche, on ne saura rien. Pas de PublishLeaks.
Mais allons plus loin : qui serait intéressé par le dialogue intérieur entre l’écriveur et lui-même ? Pas les questions oiseuses sur l’opportunité de passer chez le boucher en rentrant du bureau, mais ses interrogations sur le thème de son texte en cours, ses hésitations sur la meilleure façon de l’écrire – ou du moins sur celle qui rendra le mieux compte de son objectif personnel – voire ses atermoiements sur l’acte d’écrire lui-même ?

Un écriveur qui se pose des questions et qui change sa manière d’écrire au gré des réponses qu’il s’apporte à lui-même, cela intéresse-t-il quelqu’un ? Si c’est le clavier (et l’esprit) de Dennis Lehane ou d’Ayerdhal qui fuit, moi je suis pour. Mais s’il s’agit d’un écrivaillon sans grand passé ni grand avenir, who gives a shit ?

Pourtant, je crois que ce sur quoi je travaille s’oriente vers cette sorte de ClavierLeaks. Je ne sais pas si Le Monde s’en fera l’écho…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :