Comme ça s'écrit…


La balance du jeudi

Posted in Jeudi par Laurent Gidon sur 20 janvier, 2011
Tags: , ,

Je lis en ce moment, à petites gorgées gouleyantes, un pavé que le père Noël a eu la bonne idée de secouer de sa hotte dans mes chaussons. L’auteur y balance à la diable ses souvenirs d’enfant du rock et n’hésite pas à tremper le clavier dans l’acide, à l’occasion. A la fin de cette retranscription partielle d’une rencontre décevante avec un Mick Jagger cacochyme qui marche en s’appuyant douloureusement sur une canne, mes lèvres ont fait ‘Pouffff’ avant de partir dans un long sourire que j’ai envie de partager en ce jeudi, même si c’est méchant.

L’entretien se poursuit ainsi jusqu’à son terme. Pas grand chose à en retenir. Mondanités, papotages de surface. Il s’acharne à parler français, persuadé à tort de maîtriser notre dialecte. On dirait du Birkin deuxième année. Du coup, déjà qu’il n’avait pas grand chose à raconter, il met deux fois plus de temps à le faire. En fait, le seul souvenir marquant de cette journée, c’est la métamorphose de Jagger lorsqu’il monte sur scène, quelques instants plus tard. ça se passerait à Lourdes, on crierait au miracle… Sur le coup des sept heures on était prêt à sonner l’assistance médicale pour lui filer son gâteau de riz… Une demi-heure plus tard, on dirait un jeune pur-sang sortant du box les naseaux fumants. Alors dopage ? Pas dopage ? La différence entre les cyclistes et les rockers, c’est qu’on ne leur fait pas faire pipi au bout de l’épreuve. Et puis, au fond, on s’en fout. Le concert fut stonien en diable, c’est-à-dire foutraque, bordélique, réjouissant, et tellement rodé qu’il ne courait aucun risque de couler une bielle. La vérité de cette métamorphose doriangrayesque est, je crois, beaucoup plus prosaïque. En fait, il s’économisait. Parce que, en plus, Jagger a la réputation d’être un gros radin.

Antoine de Caunes, Dictionnaire amoureux du Rock – Plon

Il n’y a pas qu’Antoine de Caunes qui balance le jeudi : allez voir chez Chiffonnette.

Publicités

8 Réponses to 'La balance du jeudi'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'La balance du jeudi'.

  1. Oph said,

    Damn.
    La lecture de ce paragraphe a surtout suscité chez moi une vraie tendresse pour le personnage de Jagger.
    Vous vous prenez trop pour un écrivain quand vous commencez à juger les vrais gens sur les mêmes critères que les personnages de fiction.

    • Don Lorenjy said,

      Qui ça, « vous » ?

      • Oph said,

        Ben… moi, pour le coup.

  2. Lucie said,

    Il est dans ma wish-list, ton père Noël a été plus avisé que le mien 😉

    • Don Lorenjy said,

      Faut dire que c’est une mère Noël (celle de mes kids, pas la mienne, de mère)

      • Lucie said,

        Note bien qu’en toute sincérité, ce que mon père Noël m’a offert me plait aussi beaucoup !

  3. Theoma said,

    Offert à L’Homme pour Noël ! Là où Springsteen est, nous sommes 😉

    • Don Lorenjy said,

      L’Homme a de la chance. Je lui souhaite de continuer à mériter ce cadeau 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :