Comme ça s'écrit…


Paroles de jeudi

Posted in Jeudi par Laurent Gidon sur 10 février, 2011
Tags: , ,

La démocratie fout le camp, la République est une catin que se payent les financiers par la procuration de leurs valets politiques, plus personne n’a le moindre respect pour nos institutions ni pour leurs garants, et c’est bien mérité, mais…

Mais nous vivons quand même dans un pays où quelqu’un comme Emmanuel Todd a le droit, sur une radio publique (France Culture) pouvant être considérée comme une « certaine voix de la France », de tenir très fort et multiplement, sans qu’on lui coupe le micro ou apporte de contradiction, des propos qui lui auraient valu d’avoir ailleurs la langue tranchée, pour commencer. Mais non, personne ne s’offusque, ça glousse même dans le studio. Florilège (valant citation du jeudi) :

La France méprise Sarkozy, les sondages d’opinion sont là…
C’est toujours le même problème avec le régime Sarkozy, à quel moment il est plus égaré qu’à d’autres…
La droite a un programme de mise au pas sécuritaire qui s’appuie sur les segments âgés de la population. Au-delà des blagues sur les gesticulations de Sarkozy en tant que personne…
Je peux dire que ce type fait n’importe quoi.
On est dans un univers de fou… Je refuse de faire semblant de m’intéresser à ce que va dire Sarkozy ce soir.
Nicolas Sarkozy est quelqu’un qui se couche… C’est un gamin qui débarque dans la cour de récré, qui lâche des boules puantes, et puis après il obéit à la maîtresse.

Yeah, Rock’n Roll !

J’entends encore des gloussements au fond de la classe, mais je vois deux choses dans les paroles de Todd.
D’une part, aussi grippée serrée que soit notre démocratie elle garde encore assez de souplesse pour laisser s’exprimer sur ses ondes des opinions positionnées contre les personnes au pouvoir, à la limite de l’insulte. Donc une certaine satisfaction quant à cette liberté, c’est chouette, jouissons-en. D’autant qu’il s’agit là d’un sociologue et non d’un humoriste assermenté provoc dont le lancé de crotte serait le fonds de commerce. Aujourd’hui, en France, on peut agrémenter un point de vue scientifique d’un lâché de bombabouses sans risque de Bastille.
Ensuite, et après avoir fait taire mes propres gloussements (c’est vrai que ça fait du bien de l’entendre se faire rhabiller pour l’hiver), je me suis demandé si le mépris des institutions était uniquement dû aux errements du pouvoir. Certes, l’attitude et les expressions de notre président incitent à lui répondre sur le même ton, mais quand même. Il a quitté l’estrade sur laquelle sa fonction le plaçait pour descendre dans un caniveau déjà bien encombré. Est-ce qu’on ne se sentirait pas plus grand en le laissant s’y ébattre pour lui répondre au niveau présidentiel qu’il aurait dû conserver ? Des arguments, des idées, un peu de respect même pour ceux qui n’en montrent aucun, bref une fidélité à ce que l’on croit être.
Le mépris est plus contagieux que la démocratie : je recommande l’auto-vaccination.

Publicités

7 Réponses to 'Paroles de jeudi'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Paroles de jeudi'.

  1. Silk said,

    Plus que l’auto-vaccination contre le mépris, c’est un sérum incluant un conservateur de bonne humeur contre l’arrogance et les gesticulations du bonhomme qu’il faudrait développer, car cela commence à faire un bout de temps qu’il a fait perdre le sens de l’humour à beaucoup trop de monde.
    Et 9 personnes « sélectionnées » pour leur question – singulier – pour « représenter » plus de 60 millions de concitoyens ? Sérieusement…?

    • Don Lorenjy said,

      Je refuse justement de parler « d’arrogance et de gesticulations » pour m’attacher à ce qu’il dit ou fait. Sinon, il aura réussi à déplacer le débat uniquement sur la forme.
      Quant au format de l’émission d’hier soir, la chaîne est aussi responsable que les services de l’Élysée.

      • Silk said,

        Je comprend ce que tu veux dire mais sa forme suivant son fond…
        OK, j’admets que je suis sans doute de parti pris : je ne le supportais pas déjà bien avant qu’il soit élu à la présidence.
        Quant à la « responsabilité » de TF1, même si elle en avait la volonté, ce dont je doute, je doute aussi qu’une chaine puisse obtenir la présence du président autrement qu’en organisant ce que souhaite l’Elysée, ou même tente de proposer autre chose que ce qu’elle sait d’avance pourvoir être agréé par l’Elysée pour ce type d’émission.

      • Don Lorenjy said,

        La responsabilité de TF1 est engagée à partir du moment où elle « veut » obtenir la présence du Président. Pourquoi le « veut-elle » ?

      • Silk said,

        Ce n’est que du commerce, comme d’habitude : plus de 8 millions de personnes devant ce qu’elle diffuse, aucune chaine ne se permettra jamais de le refuser. Tout comme nos dirigeants vont serrer de la pince douteuse à travers le monde avec le sourire (pas toujours forcé pourtant…) avec l’espoir affiché « d’ouvrir des marchés et placer des contrats nationaux » mais surtout sans véritablement parler des sujets qui pourrait fâcher.
        Comprends bien que je ne cherche pas d’excuse à TF1 ou aux autres : on revient juste là en partie à un autre de tes sujets, celui sur les compromissions régulières avec les convictions.
        Ici, avec celles affichées officiellement sur les frontons de la plupart des bâtiments publics nationaux.
        Mais il y a belle lurette que l’Economie et le Commerce ont malheureusement pris le dessus…


  2. Nicolas Sarkozy est presque débarrassé de toute portée institutionnelle. Il n’a même plus l’air d’être Président de la République, il est Sarkozy, le chef. Difficile d’élever le débat quand on a du mal à intégrer que cet homme est au sommet de l’Etat!

    • Don Lorenjy said,

      C’est pourtant un effort que nous devons faire, même si l’intéressé ne le fait plus…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :