Comme ça s'écrit…


Nous sommes donc bien d’accord…

Posted in Réflexitude par Laurent Gidon sur 22 février, 2011

Je reçois aujourd’hui, de la part d’un ami bienveillant, un fichier pouvoirpoint présentant les 33 (!) articles irréfutables du contrat qui nous lie. Florilège :

Le système mis en place dans notre monde libre repose sur l’accord tacite d’une sorte de contrat passé avec chacun d’entre nous, dont voici dans les grandes lignes, le contenu.

J’accepte la compétition comme base de notre système, même si j’ai conscience que ce fonctionnement engendre frustration et colère pour l’immense majorité des perdants.

J’accepte d’être humilié ou exploité à condition qu’on me permette à mon tour d’humilier ou d’exploiter quelqu’un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale.

J’accepte la recherche du profit comme but suprême de l’Humanité, et l’accumulation des richesses comme l’accomplissement de la vie humaine.

J’accepte que le pouvoir de façonner l’opinion publique, jadis détenu par les religions, soit aujourd’hui aux mains d’affairistes non élus démocratiquement et totalement libres de contrôler les États, car je suis convaincu du bon usage qu’ils en feront.

J’accepte que l’on mette au banc de la société les personnes âgées dont l’expérience pourrait nous être utile, car étant la civilisation la plus évoluée de la planète (et sans doute de l’univers) nous savons que l’expérience ne se partage ni ne se transmet.

J’accepte que les industriels, militaires et politiciens se réunissent régulièrement pour prendre sans nous concerter des décisions qui engagent l’avenir de la vie et de la planète.

J’accepte que les banques internationales prêtent de l’argent aux pays souhaitant s’armer et se battre. Je suis conscient qu’il vaut mieux financer les deux bords afin d’être sûr de gagner de l’argent, et faire durer les conflits le plus longtemps possible afin de pouvoir totalement piller leurs ressources s’ils ne peuvent pas rembourser les emprunts.

J’accepte que le reste de la planète, c’est-à-dire quatre milliards d’individus, puisse penser différemment à condition qu’ils ne viennent pas exprimer leurs croyances chez nous, et encore moins de tenter d’expliquer notre Histoire avec leurs notions philosophiques primitives.

J’accepte l’utilisation de toutes sortes d’additifs chimiques dans mon alimentation, car je suis convaincu que si on les y met, c’est qu’ils sont utiles et sans danger.

J’accepte l’idée qu’il n’existe que deux possibilités dans la nature, à savoir chasser ou être chassé. Et si nous sommes doués d’une conscience et d’un langage, ce n’est certainement pas pour échapper à cette dualité, mais pour justifier pourquoi nous agissons de la sorte.

J’accepte d’être traité comme du bétail, car tout compte fait, je pense que je ne vaux pas mieux.

J’accepte cette situation, et j’admets que je ne peux rien faire pour la changer ou l’améliorer. (article illustré par un obèse sur canapé, avec bière, clope et télécommande à la main)

J’accepte même de défendre à mort ce contrat si vous me le demandez.
Je sais que vous agissez pour mon bien et pour celui de tous, et je vous en remercie.

Voilà. Ce n’est qu’une sélection, les articles étant parfois redondants mais souvent ironiques et jouissivement bien vus. Seule fausse note à mon goût, cet article 26 qui tente d’imposer la défiance scientifique et justifier le créationnisme alors qu’à mon sens, mystique et science n’ont pas à être opposées ni même comparées.
Alors, tout ceci, ces 33 articles pour nous convaincre de revenir vers la vraie religion vraie ? Je ne sais pas, mais c’est casse-pieds d’imaginer que quelqu’un puisse avoir raison pour de mauvaises raisons.

Advertisements

4 Réponses to 'Nous sommes donc bien d’accord…'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Nous sommes donc bien d’accord…'.

  1. Kirawea said,

    Devant ce petit pessimisme, je voulais juste évoquer que mon fils, pour la mère de qui tu as signé le premier volume de Djeeb en fin d’année (en attendant la compagnie heureuse de « prénom à compléter »), aura deux semaines ce soir et, ma foi, il se porte très bien.
    Il fera bien ce qu’il voudra de sa vie, mais je serais bien content qu’il grandisse avec le monde plutôt que contre lui. ^_^

    • Don Lorenjy said,

      Félicitations pour les deux semaines de ton fils. Effectivement, nous comptons sur lui pour bien vivre avec le monde : il n’y avait pas de pessimisme dans ce billet, puisque l’idée de partager une certaine lucidité, non pour râler, mais bien pour s’améliorer.

  2. Oph said,

    Fleurf. Tout ça me donne envie de retourner dans mes mondes imaginaires.
    Sauf que…
    Et si, en les créant et en invitant des gens à les visiter, nous autres scribouillards nous montrions finalement contre-productifs par rapport au but initial de rendre le monde, l’humanité, et surtout nous-mêmes, un peu meilleurs ?

    Ce n’est pas un troll, c’est juste la question qui m’est venue à la lecture de cette note.

    • Don Lorenjy said,

      Et ça vaut le coup d’y réfléchir.
      Surtout si les mondes imaginaires que nous inventons ne font que reproduire sous d’autres frusques le monde que nous connaissons, avec les mêmes compétitions et conflits, en changeant juste le décor.
      Quitte à imaginer, autant le faire à fond et imaginer des histoires où l’on s’en sort mieux qu’en vrai, ne serait-ce que pour donner envie…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :