Comme ça s'écrit…


Poisson du 31 mars

Posted in Admiration par Laurent Gidon sur 1 avril, 2011

Le record de visite sur ce blog a été battu hier par des internautes désespérés.

A la recherche d’un peu d’espoir ou de réconfort dans les mots ?

Que non !

A la recherche d’un poisson dans (ou hors d’) un bocal, ainsi que me l’apprend le module statistique de wordpress.

J’espère que que ces chercheurs d’or ont trouvé leur pépite, notamment ici. Surtout, j’admire leur attachement à faire sourire leurs contemporains le jour dit et les invite à ne pas attendre l’an prochain pour s’y remettre. Le sourire, voire le rire, ne s’use que si l’on ne s’en sert pas.

Bon. On pourrait croire que je suis amer, que ce décalage total entre ce que je crois écrire et les attentes des visiteurs (là ils cherchent des poissons, en d’autres temps ce sont des morilles ou des filles à gros seins) me décourage. Que je vais tout arrêter pour aller planter des patates.
En fait, je trouve ça très intéressant.

J’ai hésité un moment à laisser ce blog en sommeil éditorial – ne pas ajouter d’article, ne plus répondre aux commentaires – pour voir comment évoluent les statistiques de visites et surtout les requêtes google qui conduisent ici. Cependant, il faudrait être un Thierry Crouzet pour que l’expérience ait un quelconque intérêt.
Une autre idée était de ne produire que des billets en écriture automatique illustrés d’images puisées au hasard sur la toile, pour voir qui cette concaténation attirait. Bof.
Non, je crois que je vais continuer comme ça, pour la joie des pêcheurs de bocal, chasseurs de morilles, reluqueurs de poitrines (j’en suis), et de quelques lecteurs égarés, parfois.
Avec toujours un œil de 1er avril sur ces requêtes poilantes dont l’orthographe et la syntaxe 2.0 ne sont pas les moindres atouts.

Le décalage, c’est la vie.

Advertisements

2 Réponses to 'Poisson du 31 mars'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Poisson du 31 mars'.

  1. Oph said,

    Zut alors, moi qui croyais que c’était le gras…

    • Don Lorenjy said,

      Un décalage vers le gras, alors, genre effet Doppler nutritionnel.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :