Comme ça s'écrit…


Multinationalité

Posted in Réflexitude par Laurent Gidon sur 1 juillet, 2011
Tags: , ,

J’ai entendu l’autre matin Amin Maalouf affirmer qu’il y a une certaine grandeur à se réclamer d’une seconde nationalité et à bâtir ainsi des ponts entre sociétés.
Une seconde nationalité ? Une seule ?

En ces temps de doute, les sages qui nous gouvernent cherchent à nous rassurer en simplifiant nos problèmes fort opportunément ramenés à des solutions binaires du type «Tu es d’accord avec mon projet de loi ou tu veux que des hordes barbares viennent égorger tes enfants aux portes de l’école, violer ta femme et délocaliser ton entreprise». Il fallait donc s’y attendre : l’actuelle solution à tous nos problèmes viendra d’une limitation de l’accès à la binationalité. C’est prouvé. Et si t’es pas d’accord, t’es plus Français.
En bon Français, je vais m’autoriser à cultiver la pensée inverse.

Imaginez un monde où vous plébiscitez la politique d’un pays en réclamant sa nationalité.
Vous êtes d’accord avec la ruade des Islandais (merci Lucie) qui rejettent et la gabegie de leurs anciens dirigeants et la dette qui en découle ? Vous demandez la nationalité islandaise. En plus de la française. Comme une médaille que vous seriez fier de porter.
La claque que les Italiens ont mis à leur Berlu à eux vous met en joie ? Prenez la nationalité italienne !
Les Américains réélisent Obama ? Faites-vous américain !
Y en a marre des empêcheurs de réprimer en rond ? Devenez Iranien et laissez-vous pousser la barbe (même les filles).
Et surtout, menacez chaque pays dont vous êtes l’enfant volontaire de lui retirer votre soutien s’il trahit ses engagements. S’il s’engage dans le nucléaire, par exemple. Ou dans l’exploitation des gaz et pétroles de schiste. Ou la mise en œuvre effective de l’égalité homme femme. Je balance ce qui me vient à l’esprit.

Bref, ne portez pas n’importe quelle nationalité à la légère. N’endossez que celles qui ont fait leurs preuves. Il ne s’agit pas de voter pour un régime ou un pays en vous nationalisant sur des promesses qui seront peu ou mal tenues. Vous allez voir que bientôt, certains maîtres du monde se retrouveront sans le moindre sujet à administrer.

Amin Maalouf – peut-être distrait – ajoute qu’il faut quelque chose de plus, une sorte de serment solennel pour que l’adhésion à une nationalité ressemble à une forme d’engagement.
Là, monsieur l’académicien, je m’insurge. L’autre Mister President avait grand tort, en disant qu’il fallait se demander ce qu’on pouvait faire pour son pays (d’ailleurs, ça ne lui a pas porté chance).
Car c’est plutôt au pays et à ses dirigeants que l’on devrait demander de s’engager et d’assumer leurs engagements de façon un peu plus solennelle qu’une déculottée aux prochaines élections.
Non ?

Tenez, je vais me faire monégasque : sans doute la seule nationalité sans tache, sans le moindre engagement trahi, sans la moindre mauvaise guerre au compteur, sans… rien. Yes I can !

4 Réponses to 'Multinationalité'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Multinationalité'.

  1. Silk said,

    Monaco sans tâche… Les Grimaldi vont être heureux de le savoir ! 😉

    Je me demande… Si on commence à « dénationaliser » tous ceux et celles, en poste actuellement, qui ont démérités de leurs hautes fonctions ou les ont utilisés à des fins autres que le bien de la communauté à un moment ou à un autre, restera-t-il assez de monde pour diriger le pays ?*
    Quant à la « binairisation », le referendum qui semble tant avoir de partisans en est pourtant l’ultime représentation : « Voici mon projet : il vous, plait ou pas ? », « Il est intéressant mais… », « Il n’y a pas de mais ! C’est à prendre en l’état (ou vous allez nous obliger à le passer autrement) ».
    J’ai eu une phénoménale professeur d’Histoire en Première qui nous a expliqué et montré un jour que quand on oblige quelqu’un à répondre uniquement par oui ou par non, il y a souvent un piège…

    *En même temps, les belges sont en train de nous montrer comment un pays peut fonctionner sans gouvernement quasi normalement depuis un bon moment maintenant, non…? 😉


    • Je demande de ce pas la nationalité belge qui enorgueillira ma boutonnière !
      (en plus, faut pas dénationaliser les sages qui nous gouvernent, juste les nationaliser tunisiens ou égyptiens, voire libyens, qu’ils reçoivent un peu de ce qu’ils distribuent avec largesses…)

  2. Lucie said,

    Les Finlandais… C’est pas plutôt les Islandais ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :