Comme ça s'écrit…


Les mauvaises fréquentations

Posted in Réflexitude par Laurent Gidon sur 5 juillet, 2011
Tags: , ,

Qui tient un blog, et surtout pourquoi ?
Question oiseuse à laquelle je ne peux répondre que par mon cas propre, parce que le temps de produire une étude et tout aura changé.
Qui ? Je (donc un autre)
Pourquoi ? Au départ pour partager l’expérience ô combien stimulante d’un premier roman publié. De l’idée initiale à la réception des exemplaires d’auteur, je racontais tout, sans épargner mes erreurs.

Ensuite, après Aria des Brumes et la mergitur du Navire… c’est devenu plus flou. L’impression que des lecteurs suivaient, et que je leur devais une sorte de régularité. Ils me la rendaient bien. Les habitués des salopes russes à gros seins, des poissons dans un bocal et de la chasse aux morilles sauvages continuent d’atterrir ici au gré de leurs requêtes Google, et manifestement par erreur.
Quant à vous, oui, vous qui ne vous êtes pas trompés de blog, j’ai du mal à cerner ce qui vous amène.

En regardant les statistiques de fréquentation, je remarque un rapport de 1 à 10 suivant le thème du billet.
Disons que si vous êtes 100 vaguement attirés par mon point de vue sur la vie en général et surtout ensemble (comme ici, ou ), vous serez 1000 à vous jeter sur un billet polémique. Surtout s’il est fait mention du statut ou des revenus des auteurs avec exemples à l’appui. Et l’afflux des commentaires est à l’avenant. On se chamaille avant d’avoir compris, ou mieux : on prétexte de mal se comprendre pour se lâcher des bourre-pifs.
Alors que les idées sur ce qu’on peut vivre ensemble et comment, ne réveillent que bâillements.

Voilà, c’est comme ça, 100 pour 1000, dix fois plus de visites pour s’étriper que pour s’adoucir la vie. Comme dans la presse. À se demander ce que vous en attendez, d’ailleurs, de la vie.

Or donc, nous sommes bien aujourd’hui dans un thème à 100 visites seulement : polémiqueurs, passez votre chemin, il ne sera pas ici question de tous ces maillons de la chaîne du livre qui tondent les auteurs que c’en est misère, ha, ha, ha, on n’est pas chez Fabrice (oui, Fabrice Colin écrit beaucoup de bons livres, ce qui lui permet d’affirmer que tout doit marcher comme ça, franchement je l’admire) ! Et revenons à la vraie vie qu’on a.

La vie ne vous doit rien.
Et, par une merveilleuse symétrie, la vie n’est pas un devoir.
Si on veut absolument que la vie soit quelque chose, disons que c’est un don. Vous sentez pointer la banalité ? Précisons donc : un don à l’Indienne. Un don qu’on accepte, en disant merci (l’indéfectible loyauté qui vous lie à vos parents pour vous avoir mis là), mais par lequel on ne se sent pas ficelé.
La vie qu’on vous a donnée ne vous engage à rien. Comme ce blog : gratuit !
La vie qu’on m’a donnée, j’en fais ce que je veux.
Ou même je n’en fais rien, et quand je n’en voudrai plus, je la rendrai.
Comme vous.

Publicités

12 Réponses to 'Les mauvaises fréquentations'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Les mauvaises fréquentations'.

  1. Silk said,

    Il y aura toujours plus de monde pour donner son avis sur une polémique que pour passer dire bonjour.
    Ca peut paraître triste mais c’est humain. C’est comme la douleur : ça permet de nous rappeler qu’on existe et qu’on est toujours vivant. Et ça, c’est plutôt pas mal, en général. 🙂

    Tu écris beaucoup. Je passe des heures à bidouiller de petites vidéos musicales que je poste sur YouTube.
    Au final, malgré ces heures passées à travailler dessus et à se battre avec le logiciel de montage, elles seront souvent vues par moins de 100 personnes en un an, là où d’autres auront des dizaines de milliers de vues en quelques heures pour une blague potache à la noix enregistrée en une minute via un portable.
    Ca peut sermble être beaucoup de travail pour aucun résultat…
    Oui, mais voilà : j’adore faire ces montages vidéos et les garder juste pour moi sans partager me semblerait être du dernier ridicule.
    En plus, ils m’ont permis de faire des « rencontres » intéressantes et j’ai ainsi depuis plusieurs années une correspondance assidue avec un Américain en Orégon et une Australienne en Victoria que je n’aurai sans doute jamais « rencontré » autrement, et ne rencontrerai peut-être jamais…
    Faire des rencontres, même si celles-ci ne sont pour le moment que « virtuelles », c’est aussi humain, et beau.

    C’est sans doute pour cela que malgré une audience parfois limitée, on continue : pour montrer qu’on est humain, qu’on existe, qu’on aime bien ce qu’on fait et voir qu’on n’est pas tout seul à vouloir partager, même s’il n’y a pas tout le temps foule pour le constater et apprécier (Ou pas… Mais c’est aussi le « jeu » 😉 ).


    • S’il te plaît : un lien vers tes vidéos.
      Merci 🙂
      (je ne me plains pas de l’audience de ce blog : je n’ai pas d’objectif, donc elle est forcément satisfaisante. Je m’étonne juste de ce qui intéresse les visiteurs de façon quantitative et de ce que cela dit de leur vie)

      • Silk said,

        Pour le lien vers les vidéos, jette un oeil sur ta page YouTube. 😉

  2. Irène said,

    Parfois, pourtant, les billets futiles et pleins de distraction légère sont les plus visités (et mises en lien ailleurs). Je me souviens, avec mon précédent blog, le score hors catégories que j’avais fait en reprenant une vidéo YouTube de la tapisserie de Bayeux en version animée…


    • Coucou Irène, long time no see !
      (et je m’insurge : la tapisserie de Bayeux n’a RIEN de futile !)

  3. Oph said,

    Quant à moi, ma note la plus visitée reste celle-ci.
    http://histoiresdoph.blogspot.com/2007/12/poussin-persiste-et-signe.html

    Je n’ai jamais compris pourquoi.


    • Et ça ne va pas s’arranger, avec l’afflux de visites que cette citation va générer (ah non, on est dans une configuration « 100 visites »)

      • Oph said,

        C’est déjà bien, 100 visites… non ?

  4. Kirawea said,

    Je n’ai rien de pertinent à dire mais je le dis quand même : ce billet me fait penser à la chanson d’Alain Souchon La vie ne vaut rien ; mais rien ne vaut la vie.


    • Un billet qui fait penser, c’est bien, merci 😉

  5. Sylvain said,

    C’est bien, ça, 1000 visites sur un seul billet !
    Moi, je culmine à 15.


    • 15 qui sont là pour de bonnes raisons, c’est honorable.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :