Comme ça s'écrit…


Méditation

Posted in Vittérature par Laurent Gidon sur 15 mai, 2012

Je suis un roc.
Je suis un roc et rien ne bouge.
Je suis un roc qui sent le dedans et le dehors.
Je suis un roc de calme intérieur et d’impassibilité extérieure.
Je suis un roc à l’immobilité transparente.
Je suis un roc seulement affecté par écho de l’univers naissant.
Je suis un roc et rien n’empêche l’expression du monde de m’imprégner.
Je suis un roc perceptif dont aucune pensée, aucun mouvement, ne vient troubler la perception.
Je suis un roc qui sent le haut et le bas.
Je suis un roc ancré profondément dans le sol.
Je suis un roc en lien avec les énergies telluriques.
Je suis un roc éprouvant la poussée de la Terre.
Je suis un roc captant les messages des temps enfouis.
Je suis un roc dressé vers le ciel.
Je suis un roc tendu comme une antenne.
Je suis un roc baigné par l’énergie de l’univers.
Je suis un roc aligné entre la Terre et le ciel.
Je suis un roc traversé par les influences complémentaires.
Je suis un roc qui s’allie des puissances réconciliées.
Je suis un roc et je le les sens tourner en moi.
Je suis un roc dont le cœur se réchauffe à cette ronde.
Je suis un roc d’où rayonne cette énergie combinée.
Je suis un roc immuable et dissout dans des forces qui le dépassent.
Je suis un roc qui sent l’ici et le maintenant.
Je suis un roc qui sent le partout et le tout le temps.
Je suis un roc présent d’éternité.
Je suis un roc.
Je suis.

6 Réponses to 'Méditation'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Méditation'.

  1. 10:31 said,

    Si tu s avais rien à foutre

  2. Kirawea said,

    Tu cherches le fameux « mouvement dans l’immobilité » dont on entend parler dans les arts martiaux ? Peut-être l’as-tu déjà trouvé ?


    • C’est un peu ça, mais c’est aussi quelque chose qui ne se trouve pas : être est une recherche permanente.

      • littleoph said,

        Sartre dirait qu’en tant qu’humain, on existe. Par opposition au rocher ou au fer à repasser qui sont.


      • En définissant l’existence par l’action, Sartre permet de s’éloigner des dogmes religieux, mais se coupe de l’être. Exister, c’est alors se donner l’obligation d’agir en fonction de l’idée qu’on se fait de soit.
        Même sans agir je suis, à égalité avec le rocher ou le fer à repasser, mais je suis conscient d’être. La conscience me définit, plus que l’action.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :