Comme ça s'écrit…


Un bon début

Posted in Vittérature par Laurent Gidon sur 7 janvier, 2013

Nous allions vers Caen, visiter une tante de mon épouse. Un ciel noirâtre crachait tous ses excès de réveillon. Cela tombait dru, bruyant, aveuglant. L’année commençait à peine et un esprit chagrin aurait pu dire qu’elle ne faisait pas beaucoup d’efforts.
En partant, j’avais affirmé que nous aurions de belles lumières, un peu pour rassurer. Elles giclaient comme prédit, par le rideau déchiré des nuages. Sur un fond bouillonnant de colère, des crépitements de soleil révélaient un arbre inondé, un troupeau de vaches éblouissantes, un bosquet flashé par un éclairagiste fou. C’est que le vent s’y était mis.
L’instant d’avant, nous parlions. De quoi ? Pas moyen de m’en souvenir : l’avalanche de grêle a tout balayé, même la mémoire. Pas d’œufs de pigeon, non, trop facile, mais de la bille fine et dense qui giflait la tôle et semblaient accéder directement au tympan. Les mots écarquillés de mon fils seront à jamais noyés sous ce déluge subit. Ma femme m’a regardé avec un rictus signifiant sans doute qu’elle partageait mon rire nerveux. Que faire d’autre, quand le ciel vous hurle aux oreilles sans laisser place à la moindre pensée ? On ne pouvait qu’être témoins, sidérés.
La grêle cognait le sol et puis courait comme un blizzard. Cette chasse en meute masquait la route, la bordure, le caniveau, et je conduisais au juger. Sans peur. Le temps comme suspendu dans cet orage sonore me réveillait une sorte de foi inconnue : ce n’était qu’un jeu, dans un décor et avec des effets trop forts pour être vrais. Il ne pouvait rien nous arriver de grave.
D’ailleurs, un coup de kärsher du soleil a nettoyé un arc-en-ciel sur notre gauche. L’alliance était maintenue. Elle dure encore.
Nous sommes parvenus à Caen sans dommages, en compagnie de trois autres arcs-en-ciel successifs. Quant aux lumières du couchant, au retour, elles ne sont que pour nos yeux et vous n’en saurez rien. Mais vous pouvez imaginer.

—————————–

Pendant ces vacances normandes, j’ai lu Les Affligés, de Chris Womersley, et j’ai apprécié la démarche de l’auteur qui réussit à parler sans détour de viol pédophile, de meurtre, de guerre, de suicide, de vengeance, en évitant violence et complaisance.

Et en ce moment, je lis 5ème Avenue, 5 heures du matin, de Sam Wasson : un régal que j’ai eu le bon goût de me faire offrir pour Noël. Merci.

2 Réponses to 'Un bon début'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Un bon début'.

  1. Silk said,

    C’est chouette la météo normande, n’est-ce pas ?😉
    J’ai vécu une aventure similaire il y a une dizaine d’années, mais sur l’autoroute just après Grenoble, en direction de Lyon : une simili-tornade de pluie a fait écran et on ne pouvait voir à plus de cinquante centimètres devant le capot ! Des branches d’arbres me passaient à l’horizontale devant la voiture mais je ne pouvais même pas apercevoir les camions qui me doublaient à vive allure dans un bruit de tonnerre. Les feux de nombreux véhicules se devinaient stationnant sur la voie d’arrêt d’urgence et sous quelques ponts.
    Je n’ai pas souhaité m’arrêter ni ralentir de trop car avec un tel manque de visibilité, j’avais peur de me faire emboutir à tout instant par un de ces camions fous.
    Cela a duré moins de 10 minutes, mais ce fut mémorable, et malheureusement pas pour de riantes raisons sur le moment !


    • Tout à fait ça : une impression de parenthèse sonore et visuelle. Avec des camions.
      Bon, en Normandie nous étions seuls sur la route, ce qui renforçait encore l’impression de spectacle rien que pour nous.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :