Comme ça s'écrit…


Djeeb : c’est reparti, et c’est encore mieux !

Posted in Djeeb,Promo par Laurent Gidon sur 8 mai, 2015
Tags: , ,

Avec plus de 1000 ventes, Djeeb le Chanceur est mon plus gros succès. Insuffisant pour l’éditeur original (et surtout pour son diffuseur) qui a préféré arrêter la série, mais une fierté pour l’auteur parce que ce roman a été un pur plaisir d’écriture. Et puis franchement, il n’est pas mal.
Je viens de le relire complètement pour corriger ce qui devait l’être avant sa republication en numérique. Et qu’ai-je relu ? Un roman d’aventures échevelé qui prend son temps pour faire exister les lieux et n’esquive pas la complexité morale du statut de héros. Par modestie mal placée je l’avais décrit comme un roman léger, presque easy reading (que j’ai horreur de ce mot !), une sorte de bulle pétillante. Ce n’est pas cela. Du tout.
Je m’aperçois que j’y ai fait passer en contrebande tout mon questionnement éthique d’auteur : qu’est-ce qu’on s’autorise lorsqu’on est seul maître à bord, Dieu-tout-puissant face à son clavier, qu’est-ce qu’on s’interdit comme facilité ou efficacité trash, qu’est-ce qu’on cherche à transmettre au-delà de l’aspect esthétique…
Cela n’a pas l’air de grand-chose, mais lorsque vous faites métier d’écrire c’est un peu comme décider si vous faites du bio ou si vous traitez avec Monsanto lorsque vous êtes agriculteur.
J’ai choisi bio.

Djeeb le Chanceur, 3€49, tous formats et sans DRM (ni coquilles)

Aujourd’hui, Djeeb le Chanceur reparaît grâce aux éditions Multivers.
Disponible ici (clic).
En numérique.
Sans DRM (l’acquéreur est donc vraiment libre d’en faire ce qu’il veut, même de le lire).
Dans tous les formats de liseuse ou d’écran.
Au prix très abordable de 3€49.
Et enfin débarrassé des coquilles qui encombraient la version papier.
Aussi enivrante qu’ait été l’écriture de ce premier Djeeb, le fait qu’on l’ait imprimé sans tenir compte de mes corrections sur épreuves m’a gâché le plaisir du contact avec le public. Impossible pour moi, lors de dédicaces, de dire «Allez-y, c’est de la bonne, ce que j’ai fait de mieux !»
Je comprends que l’éditeur n’ait pas envoyé ce premier tirage au pilon pour une petite vingtaine de corrections oubliée. Mais aujourd’hui, avec cette nouvelle parution, je peux enfin vous dire «Allez-y, c’est de la bonne, ce que j’ai fait de mieux, parole !»

Enfin, jusqu’à la parution de l’Encourseur, bien sûr…

——————-

Pendant que Djeeb renaît, je lis Bad Girl de Nancy Huston. J’aime bien. J’y vois une démarche parallèle à mon Abri des Regards, ce qui me touche particulièrement.

5 Réponses to 'Djeeb : c’est reparti, et c’est encore mieux !'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Djeeb : c’est reparti, et c’est encore mieux !'.

  1. Silk said,

    Au titre, j’ai cru que tu nous annonçais une suite à L’ENCOURSEUR.
    Peut-on quand même y voir un signe…?


    • Comme l’éditeur n’en voulait pas j’ai stoppé l’écriture à la moitié du premier jet. Je pense que si je m’y remets, ce sera dans un but différent : boucler toute la saga de l’Arc Côtier en un seul volume.
      Content de voir qu’il y a des signes d’intérêt😉

      • Silk said,

        Ce serait génial !

        Que ce soit à cause des traits de dessinateurs de BD qui m’ont fascinés, des mots des écrivains qui m’ont fait rêver ou de séries TV tristement annulées qui m’avaient pourtant fait voyager, j’ai toujours eu un problème avec les histoires qui ne se bouclent pas, qui n’ont pas eu le temps de répondre aux questions qu’elles ont soulevées et avec les personnages qui disparaissent sans avoir eu le temps de vivre complètement leurs aventures jusqu’au bout.
        Tel qu’on le laisse en tant que lecteur à la fin de L’ENCOURSEUR, Djeeb a encore trop de secrets à éclairer sur l’Arc Côtier en particulier et son monde en général.
        Ah ! Après ce gobelet de « plastique », ce « voyageur »…! (J’essaie de ne pas spoiler pour ceux qui n’aurait pas encore lu🙂 ).
        Alors forcément, j’attends avec impatience de lire un jour le troisième volume des aventures de Djeeb pour savoir enfin si une des pistes que j’ai pu imaginer en attendant la parution tenait la route ou pas.

        A bientôt en librairie, alors…?


      • C’est vrai que Djeeb avait encore pas mal de trucs à dévoiler sur l’Arc Côtier et les Confins. Après un peu de découragement suite à l’arrêt de la série (j’avais 5 livres en tête) je pense m’y remettre pour rassembler en un seul tome l’épisode jeunesse, l’épisode maritime et l’épisode conclusif que j’avais prévus. Le gros du travail sera de ficeler l’intrigue à ces trois niveaux, puis bien sûr de trouver un éditeur.
        Maintenant, je serais curieux de savoir quelles pistes d’explication tu avais imaginées…

      • Silk said,

        Que des choses relativement classiques en SF pour expliquer ce qui semble au départ être des anachronismes (Même si le mot n’est peut-être pas le plus adéquat selon l’explication choisie).
        Repose-moi la question quand j’aurai lu ta version…😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :