Comme ça s'écrit…


Un jour blanc

Posted in Vittérature par Laurent Gidon sur 11 février, 2016
 Photo © Comédie-Française

Photo © Comédie-Française

Le réveil a sonné tôt. Son petit déjeuner avalé, mon fils a pris le car pour le lycée. Les autres dorment encore. Un peu de bois dans le poêle, la maison est à moi. J’ouvre le nouveau livre de Joël Dicker, et je le referme aussitôt lu le titre du prologue. Pas envie de savoir ce qu’il a bien pu se passer « un mois avant le Drame ». J’échange cette promesse calibrée thriller contre un magazine culturel. En piochant des articles sans ordre, je m’aperçois que se dessine une vision des choses, ou au moins une envie.
Un exilé irakien est revenu dans son pays en 2003, juste le temps de filmer sa famille avant que pleuvent les bombes américaines. Il y est retourné après la guerre, mesurer l’étendue des dégâts, filmer encore ce qui reste debout, avant de reprendre le chemin de l’exile et passer dix ans d’hébétude à ne pas pouvoir toucher ces images. Aujourd’hui, deux films sortent en salle, grâce auxquels « cette guerre lointaine devient un peu la nôtre. »
Une critique des Derniers Jours de l’Humanité, sous-titrée Music-Hall Tragique, nous rappelle que selon Karl Kraus « Le diable est bien optimiste, s’il s’imaginait pouvoir rendre les hommes plus mauvais. » Une photo nous montre Denis Podalydes éructant, poing dressé et sourcils à la Nicholson, tenant tout de même un livre dans l’autre main (ce n’est pas la même photo qui ouvre ce billet, elle ressemble juste un peu). Mais ce qui me frappe, c’est que la journaliste utilise entre parenthèses un adverbe qui me semblait n’avoir plus cours : dans la pièce, Berg, Schoenberg et d’autres seraient « rudement bien chantés ». Ce rudement me happe, sans doute par la bascule du sens qu’on lui donne. Quand c’est juste rude, c’est dur, grossier, ça gratte, plutôt négatif. Mais quand c’est rudement bien, tout change, ça devient épatant, positif, enthousiaste.
Ce qui est épatant, positif, enthousiaste, c’est l’article sur une chercheuse qui a fait la prof des écoles en maternelle pendant trois ans à Genevilliers, juste pour voir si un enseignement qui prendrait ce qui se fait de mieux dans diverses approches pédagogiques pouvait avoir des résultats positifs mesurables par les neurosciences. La réponse semble être que oui. Dans cette période clé de 3 à 6 ans, il est possible d’apprendre le calcul et la lecture (oui, en maternelle) à des enfants de milieux défavorisés ne disposant pas de soutien à domicile et dont la famille ne parle parfois même pas français. On peut le faire, ça marche, c’est prouvé.
Voilà, parcours matinal passant d’une famille représentative d’un pays broyé successivement par la dictature, la guerre et le chaos, à une vision de la fin de l’humanité aussi théâtrale que rudement bien chantée, puis à une note d’espoir quant à ce que nous pouvons faire de nos enfants pour qu’ils ne soient pas précipités dans le même enchaînement d’erreurs que nous. C’est bien, le chemin se dessine, ce sera une bonne journée.
J’ouvre les volets. La neige de la nuit sur la terrasse, sur la haie, sur les toits, fait disparaître l’horizon dans le blanc du ciel. L’extérieur n’est qu’une brume immobile. C’est à l’intérieur que se font les choix qui comptent.
Et je choisis donc de vous épargner la réaction de notre Éducation Nationale à l’expérimentation de Genevilliers. Espoir, quand tu nous tiens !

————————-

Je lis tranquillement La Nuit de feu, de Eric-Emmanuel Schmitt, en y retrouvant mes propres souvenirs et impression de marche dans le Désert Blanc, en Égypte. C’était il y a presque 15 ans, mais c’est toujours là, dedans, prêt à refaire surface.

blanc soir

 

2 Réponses to 'Un jour blanc'

Subscribe to comments with RSS ou TrackBack to 'Un jour blanc'.

  1. Silk said,

    Il y a tellement de choses qui pourraient être facilement apprises par les enfants en Maternelle si l’Education Nationale cessait de considérer cette période scolaire pourtant très utile comme dispensable car « facultative »…!

    Ministres et « spécialistes » s’emploient à développer de nouveaux programmes presque tous les ans et à vouloir imposer des méthodes identiques pour tous (Après tests en écoles « pilotes » dont seules les réussites sont retenues et vraiment communiquées, mais quid de ce qui se passe pour les enfants sur qui ont été testées les méthodes qui n’ont pas donné les fruits attendus ? Tant pis pour eux : qu’ils se débrouillent pour rattraper les dégâts…?).
    Pourtant, ces « spécialistes » savent que les enfants, tout comme les adultes, n’apprennent pas tous de la même façon : certains sont plus sensibles à ce qu’ils voient, d’autres à ce qu’ils entendent, d’autres à ce qu’ils peuvent toucher et manipuler.
    Alors pourquoi vouloir imposer des méthodes identiques et des normes à tous (Qui seront en plus changer quelques temps plus tard pour parfois même revenir à d’anciennes) et aller jusqu’à punir les enseignants qui ne les suivent pas ?
    Surtout que dans le même temps, les mêmes ministres et « spécialistes » de l’Education clament dans leurs intentions pédagogiques que les différences de chaque individu sont utiles à la société et doivent être acceptées !
    Quand cette schizophrénie cessera-telle ? Pas tant que certains voudront des « réformes » juste utiles à laisser par leur nom une trace de leur passage en ministère en tous cas… 😦

    Oui… Mon commentaire peut paraître (Avec un accent circonflexe, Messieurs les Immortels !) sombre. Mais quand j’ouvre mes volets le matin, je vois juste la façade de l’immeuble de l’autre côté de la rue et un hôpital de l’autre côté du carrefour au bout de la même rue.
    Le bon côté de cet horizon bouché, c’est qu’en cas de problème médical grave les Urgences sont à moins de 100 mètres… Alors l’Espoir est là quand même, non ?😉


    • Non, non, ton commentaire n’est pas sombre. Il exprime une colère que tu ressens face à un besoin de cohérence et (peut-être) d’humilité chez ceux qui font et fondent la décision.
      Mais, comme tu dis, l’espoir est là, puisqu’on ne cesse de chercher à voir au-delà de l’horizon apparemment bouché.🙂.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :