Comme ça s'écrit…


C’est pour un concours

Posted in Textes par Laurent Gidon sur 1 février, 2020

Il y avait concours de poésie sur le thème du courage dans les médiathèques autour de chez moi. La poésie, je ne connais pas bien (et le courage non plus diront certains), mais j’ai essayé. Il fallait traiter le sujet en quinze vers, librement je crois.

Alors, voici :

 

Mon tout petit

Mon courage est tout petit, il tient dans la main
comme un oiseau qu’il ne faut pas serrer de peur qu’il s’écrase
il me suffit pourtant face aux petites choses
un peu comme un câlin ou un lever matin
quand ce qui pèse du monde alourdit mes envies

Mon courage est silencieux, on ne l’entend presque pas
moi-même parfois j’oublierais qu’il est là
mais il fait taire mes peurs et murmure que
je suffis, oui, je suffis bien pour aller voir plus loin
allez avance, vas-y, c’est par là, tu verras

Mon courage est transparent, souvent il s’efface
devant le courage d’autres gens, toujours si flamboyants
j’attends donc qu’ils aient parfois besoin de moi
et alors je suis là, mon petit courage et moi
bien peu de chose en soi, tant pis, ça suffira

Illustration : Crescence Bouvarel

————————-

Tout en poétant plus bas que mon luth j’ai poursuivi la traversée de Jérusalem, d’Alan Moore, dans la traduction de M. Claro.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :