Comme ça s'écrit…


Glaciation

Posted in Promo,Vittérature par Laurent Gidon sur 30 juillet, 2020

Réserve mondiale de semences de Svalbard, au Spitzberg

Comment rendre compte d’un monde qui meurt ?
La plupart des récits post-apocalyptiques font l’impasse, comme leur genre l’indique, sur l’apocalypse elle-même pour se développer dans l’après.
La catastrophe est résumée en quelques paragraphes, quelques images lapidaires au début du livre ou du film.
On sait que ça s’est mal passé, sans détails, parce qu’imaginer le processus de l’apocalypse à l’échelle d’une planète entière, ce n’est pas facile.

Zep a assez bien joué le coup dans son The End (titre programmatique s’il en est) : une cause unique, simple, efficace, qui aurait déjà fait le boulot sur les dinosaures voici 66 millions d’années… et qui n’est pas un gros méchant météore. Pas mal.
Mais il s’agit là d’une cause extérieure.
On peut dans le même registre invoquer les aliens, les démons d’une autre dimension, une intervention divine, les radiations d’une supernova qui vient péter un peu trop près du système solaire, que sais-je encore…

Mais un monde qui s’effondre de lui-même, avec une multitude de causes contenues dans son fonctionnement-même, notre monde, quoi, comment fait-on pour le raconter ?

C’est ce que je me suis demandé, avec en plus la contrainte de ne pas dépasser 30 000 caractères.
Cela a donné Glaciation, une nouvelle que j’ai présentée au concours Plume d’Agence.

En écoutant les enregistrements réalisés par des candidats à la cryogénisation, enregistrements censés leur rappeler leur personnalité et les raisons de leur mise en sommeil, ce pour faciliter le réveil lors de leur décongélation future, nous comprenons beaucoup, sinon tout.
Par petites touches individuelles se dessinent ainsi les faux pas d’un monde qui persiste dans l’erreur jusqu’à disparaître, ne laissant que des caissons juxtaposés dans de vastes frigos automatiques.

Il y a bien sûr une histoire qui vient se plaquer là-dessus.
Je viens d’en relire les épreuves pour le Bon à Tirer (le concours est très sérieux jusque dans la qualité technique du rendu).
Il vous faudra la lire lorsque le recueil paraîtra, cet automne.
Parions que je vous préviendrai.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :